Voir/Lire/Ecouter

Lire : SAVITRI DEVI qui suis-je? de Franck Buleux

51YYO8aN2UL

Une déesse contre le monde moderne

On entend parfois dire que le chat aurait neuf vies. A découvrir le portrait de Maximiani Portas, alias Savitri Devi, tracé par son biographe Franck Buleux, il semble que cette caractéristique puisse aussi s’appliquer à cette femme inclassable, déroutante et excentrique.

Née à Lyon en 1905 d’un père grec et d’une mère anglaise, Maxiamiani Portas est française. Dès 1907, ses parents lui offrent un animal de compagnie… un chat. Titulaire du baccalauréat en 1921, elle voyage déjà beaucoup, en Italie, puis en Grèce. Elle obtient une licence ès lettres et une maîtrise en philosophie en 1925, retourne en Italie et en Grèce un an plus tard et renonce à la nationalité française pour acquérir la nationalité grecque.

En 1931, Maxiamiani Portas obtient une licence ès sciences, puis une maîtrise de chimie. Elle voyage en Grèce, en Egypte et s’installe en Inde, à Calcutta, après le décès de son père. Elle obtient deux thèses de doctorat (philosophie et sciences) en 1935 et prend le nom indou de Savitri Devi,  qui signifie « déesse du soleil ». L’admiratrice d’Alexandre le Grand, de l’empereur Julien et d’un certain… Adolf Hitler maîtrise sept langues et devient enseignante à New Delhi.

La fervente hélléniste, mariée au brahmane Mukherji en 1939 et fréquentant les nationalistes hindous, entame alors son œuvre littéraire, laquelle comporte une vingtaine de titres, où elle expose ses idées : la « philosophie de l’histoire » (l’homme dans le temps, l’homme au-dessus du temps, l’homme contre le temps), le culte de la Nature et la défense de la condition animale, le sentiment religieux, la défense de l’aryanité et la théorie cyclique aryenne de l’histoire, l’ésotérisme national-socialiste. Savitri Devi publie également des essais sur les Hindous ou le pharaon Akhenaton, fils du Soleil.

Après guerre, elle se partage entre la Scandinavie, l’Allemagne, l’Inde, l’Egypte, la France (où elle est professeur dans les années 60), l’Angleterre et la Grèce.

Savitri Devi finit son existence entourée de chats, animaux sacrés de l’Egypte antique, et s’éteint en Angleterre, en 1982. C’était la dernière vie d’une femme contre le temps.

Arnaud Robert.

 

 

SAVITRI DEVI qui suis-je?de Franck Buleux

Editeur : Pardès

 

Laisser un commentaire