Voir/Lire/Ecouter

LIRE : Du sang sur l’arc-en-ciel, de Mike Nicol

Pescado,  un nom qui  ne  s’invente  pas,  travaille  comme détective  à  ses  moments perdus, plus pour assurer sa subsistance que par intérêt car sa passion, c’est le surf. Il vit cette activité sportive comme une addiction dévorante et ne passe pas un seul jour sans qu’il aille se frotter aux vagues les plus hautes possibles.

Du coup, il connaît tout le monde autour de son spot préféré, le Surfer’s Corner sur Cimetery. Il entretient aussi de bons rapports avec les bergers vagabonds et c’est un d’eux qui va lui parler de son étrange découverte. En effet,alors qu’il faisait semblant de dormir abruti par l’alcool, deux individus sont venus déposer un sac étrange au fond d’une espèce de grotte. Dès qu’il l’apprend, Fish essaie d’en savoir plus sans imaginer où cette affaire va le mener.

Car le héros du livre est avant tout un surfeur constamment à la quête de la plus haute vague. Son boulot lui sert juste à bouffer, à mettre de l’essence dans son pick-up et aller au resto avec sa copine Vicky, une ancienne accro des tables de jeux qui roule dans une Mito rouge et bosse dans un cabinet d’avocats. La mère de Fish qui vit à Londres s’inquiète de son glandeur de fils et veut lui filer du boulot mais il préfère faire de la planche.

La-Perana-de-Fish

La-Perana-de-Fish

Très vite l’affaire des défenses de rhinocéros volées dans un musée va prendre une grande importance car le commerce illégal de l’ivoire est dans les mains de la mafia qui a besoin de corrompre les autorités pour faire son petit commerce en toute tranquillité. Le chef de la police est concerné et comme par hasard il a eu une affaire avec Vicky. Rapidement le vol d’ivoire va mener vers des affaires beaucoup plus importantes car l’auteur a eu l’idée de situer l’action à une époque de l’Afrique du Sud où le souvenir de l’apartheid  reste  très  vif  et  où  la  criminalité  s’exerce  par  toutes  les  composantes  de  la société.  Dans  ce  pays,  le  fait  de  posséder  une  arme  représente  toujours  une  sorte d’assurance  vie.

Une  nouvelle  fois,  Mike  Nicol  signe  un  roman  très  bien  mené  avec beaucoup de rebondissements et une intrigue qui sait capter et garder le lecteur attentif.

Un excellent polar

lot 5 pistolets

 

 

480 pages.

22,5 x 14,5

Seuil Policiers.

22,50 €

Dominique LE FUR

cover

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

eget accumsan elit. sit tempus nec