Sortir

Nos belles locomotives Mallet soufflent leurs 200 bougies

200 bougies Mallet-54

Elles sont deux « Belles du Vivarais », deux locomotives dites « Mallet ». Elles portent le nom de leur inventeur, Anatole Mallet, ingénieux ingénieur franco-suisse. Leurs châssis sont articulés pour mieux tanguer dans les courbes étroites des gorges du Doux, petit affluent du Rhône, et rouler vite sur de mauvaises voies. Creusée à flanc de montagne il y a plus d’un siècle en Ardèche, pour les Chemins de Fer Départementaux, cette ligne ferroviaire est un petit chef d’œuvre de génie industriel.

200 bougies Mallet-37

Autrefois le réseau du Chemin de Fer du Vivarais avait désenclavé la vallée. Mis en service en 1887, il transportait voyageurs mais aussi fruits locaux et bois de pin sylvestre, celui qui craque et prévient des effondrements pour les mines du Nord. La ligne n’était plus en service et abandonnée.

Aujourd’hui la Société Chemin de Fer du Vivarais exploite le superbement « relooké » dans son jus : Train de l’Ardèche. Et ses deux locos emblématiques.

200 bougies Mallet-38

Sauvées, entièrement restaurées, ces deux survivantes viennent de fêter ensemble ce vendredi 30 mars en gare de Tournon-Saint-Jean en Ardèche, leurs 200 bougies. La « loco 403 » classée Monument Historique évoluait sur la ligne du Vivarais depuis 1903.

Sa petite sœur la « loco 414 » est sortie d’usine en 1932.

Deux divas. Deux belles pièces de collection. Elles pourraient et devraient être toutes les deux classées au Patrimoine Mondial de l’humanité !

200 bougies Mallet-83

Un voyage historique dans les Gorges du Doux

Le train à vapeur de l’époque ancienne fait toujours rêver. Il faut s’offrir ce moment de rêve en empruntant ce « jeune » Train de l’Ardèche à partir de la gare de Tournon-Saint-Jean située à 4 km de Tournon-sur-Rhône. Jusqu’au village de Lamastre. La voie ferroviaire réhabilitée courtise le Doux, ce petit affluent à la fois tranquille et tumultueux Travaux d’art magnifiques. Paysages sublimes.

2 itinéraires : une demi-journée ou la journée entière. Pensez alors à apporter un piquenique. Mais on trouve tout ce qu’il faut pour s’approvisionner à la Buvette en gare de « Tournon sur Rhône-Saint Jean de Muzols ». Et même un Musée ! Les pièces détachées rouillées mais chouchoutées peuvent y être admirées ainsi que toute l’intelligence du système de conduite. Celui-ci, extrêmement complexe et délicat du mécanicien et de son aide de camp le chauffeur nécessite un savoir-faire digne de Polytechnique.

L’intrépide Vélorail

Une idée astucieuse de l’entrepreneur gestionnaire Kléber Rossillon.

Durant les travaux de remise en forme et en beauté des deux divas, il fallait occuper les voies toutes rafraichies et le lit de ballast à neuf. Le Vélorail parcourt sur 12 km, un tronçon de l’itinéraire du Train de l’Ardèche. En descente seulement, car la remontée s’effectue dans un des wagons du Train historique ou en autorail classé lui aussi.

Kléber Rossillon, un entrepreneur visionnaire

Et un amoureux du Patrimoine. C’est le 8ème chantier patrimonial qu’il « revisite » tout en respectant l’histoire du lieu, des gens, de la bâtisse, du paysage. Le projet culturel et touristique qu’il a proposé a sauvé l’exsangue Chemin de Fer du Vivarais, comme il a sauvé le Château de Castelnaud, le Musée de Montmartre, les Jardins de Marqueyssac…

200 bougies Mallet-133

Un anniversaire fêté avec panache

Enrubannées, fleuries, drapeaux colorés au vent, elles ont belle allure nos deux survivantes, pour fêter leurs 200 bougies cumulées, ce 30 mars 2017.

En double traction, les deux puissantes locos hissent les wagons en bois rutilants et briqués. Entièrement restaurés eux aussi.

Nous avons fait un beau voyage-anniversaire en compagnie du grand historien du chemin de fer, Clive Lamming, et du promoteur de cette sauvegarde, Kléber Rossillon.

Un dîner Belle Epoque des plus fins et des plus gourmets, dans l’esprit du menu servi le 6 novembre 1887 pour l’inauguration du réseau : truite saumonée, filet de bœuf Madère, écrevisses Chablisiennes….arrosés des meilleurs crus ardéchois ! Un must !

Salué par un « panache de vapeur » de nos deux « Belles du Vivarais », le magique feu d’artifice a été acclamé.

Place à la danse Belle Epoque, style années 30, avec un orchestre swinguant dans une ambiance de bonheur délicieusement rétro.

Geneviève Guihard

Le Train historique de l’Ardèche

www.trainardeche.fr

Contact: 04 75 06 07 00

Le Vélorail des Gorges du Doux

www.velorailardeche.com

Tel: 04 75 08 20 30

Le Groupe Kléber Rossillon

www.kleber-rossillon.com

Didier Pilon Crédit Photos.

Laisser un commentaire