Actualités

Exposition: La guerre d’Indochine de Willy Rizzo un photographe à contre-emploi

thumbnail

Willy Rizzo est le premier journaliste qui réussit à pénétrer dans un camp de prisonniers Viet-Minh. En saisissant des scènes de vie quotidienne, il fixe dans son objectif une atmosphère humaine. Mais sa mission n’a rien d’une partie de plaisir. Il est chargé de revenir avec une série de photos présentant la guerre d’Indochine sous un angle différent.

« Je désirais rendre compte de la réalité dramatique de la situation de sortir des clichés

1952- Les soldats de Linares survolent en chantant la D.C.A du VietMinh dans un Bristol réquisitionné sur l’ordre du Maréchal de Lattre de Hanoï à Na Sam

1952-Les-soldats-de-Linares-survolent-en-chantant-la-D.C.A-du-VietMinh-dans-un-Bristol-réquisitionné-sur-l’ordre-du-Maréchal-de-Lattre-de-Hanoï-à-Na-Sam

 

Willy Rizzo était armé d’un matériel exceptionnel : un Leica 35 mm, deux Rollei, quatre flashs électroniques et un Linhof avec un pied. Willy Rizzo photographie des tranchées, du jamais vu, interdit par l’Etat-Major parce que ces images évoquaient trop celles de la vraie guerre, la Grande, 1914- 1918. Il prend aussi en photos des rues de Hanoi la nuit en plein couvre-feu. Le résultat est remarquable.

Ces tirages argentiques exposés sont rares et superbes d’Histoire.

Tous les tirages argentiques sont signés par Willy Rizzo, numérotés et limités à 8 exemplaires.

34 tirages argentiques noir et blanc et couleur exposés.

Repos des soldats près d'Hanoï

Repos des soldats près d’Hanoï

 

Une très belle exposition à découvrir au Studio Willy Rizzo, 12 rue de Verneuil 75007 Paris

jusqu’au 1Décembre 2017

 

JEP

jep@infos-75.com

image à la une :1952-colonel-Bigeard

thumbnail-1

Pont Paul Doumer – 1952

 

Laisser un commentaire