Voir/Lire/Ecouter

Lire:Histoire et formation de la pensée politique de Richard Dessens

Histoire-formation-pensee-pol-quadri

Entretien avec Richard Dessens, auteur d’Histoire et formation de la pensée politique (éditions Dualpha)

Propos recueillis par Fabrice Dutilleul 

Votre ouvrage fait penser à ces manuels d’Histoire des idées politiques tel qu’on en trouve classiquement à Sciences Po ou dans les universités de droit ; c’en est une nouvelle version ?

Pas exactement. Ce livre peut à la fois servir avantageusement aux étudiants en droit ou en IEP, ou même à des lycéens à l’esprit curieux et citoyen. Mais il est aussi une large fresque qui commence aux présocratiques, c’est-à-dire avant le Ve siècle av. JC, ce qu’on ne trouve d’habitude pas dans les ouvrages classiques d’Histoire des idées politiques. Cette vision globale permet de mieux comprendre l’évolution de la pensée politique, les emprunts successifs des uns aux autres, les grandes fractures de la pensée aussi, enfin les facteurs de l’évolution de la pensée politique. C’est pour cela que je tiens au mot « formation » dans le titre.

Il s’agit donc plus d’une réflexion sur les idées politiques avec leurs « fractures » comme vous dites et les « raisons de leurs évolutions » ?

C’est tout à fait cela. J’ai voulu aider à mieux comprendre ce qui a construit la pensée politique plus que la pensée elle-même, plus ou moins détachée habituellement des contextes économiques, politiques, sociaux, techniques, religieux qui en ont souvent infléchi le cours. La pensée politique, les philosophies politiques, sont intimement liées à leur environnement et à l’évolution, ou aux transformations, des sociétés dans lesquelles elles se développent. La réflexion politique se doit d’intégrer tous les facteurs qui ont alimenté les inflexions de la pensée du temps.

Quant aux « fractures » que vous relevez, elles sont nombreuses et parfois révolutionnaires, tant sur le plan des évènements que sur celui de la renommée des philosophes politiques. Il suffit de citer en vrac, Platon, Aristote encore plus peut-être, étant plus aristotélicien que platonicien, mais aussi Alexandre dont les conquêtes ont bouleversé les idées de son temps. L’arrivée et la lente évolution du christianisme, véritable révolution philosophique, politique et humaine avec Saint Paul, Saint Augustin entre autres. Les grandes invasions, la lente réformation de l’État, Saint Thomas, les relations avec l’Église, l’humanisme, Copernic, puis Hobbes, Locke, la Révolution… pour ne citer que quelques charnières jusqu’à un XIXe siècle de la sociologie et un XXe siècle de la psychologie et de l’individualisme…

Arrêtez ! N’en dites pas trop ! La liste est en effet riche et très longue. Mais ne craignez-vous pas de dissuader vos lecteurs par une trop grande masse de connaissances ?

Il est préférable d’avoir un intérêt pour la politique en effet ! Mais le découpage des chapitres permet de s’y retrouver et, surtout, je ne me suis pas livré à des études fouillées des pensées politiques, mais en ai retiré l’essentiel. Encore une fois j’ai privilégié l’exposé des raisons des enchaînements des idées politiques plus que les idées elles-mêmes.

En outre, une deuxième partie du livre est consacrée en une dizaine de pages par petit chapitre, à sept thèmes très concrets qu’on ne peut méconnaître pour comprendre notre actualité : la citoyenneté, le libéralisme, le socialisme, les partis politiques, la démocratie, le Pouvoir, l’individualisme.

Histoire et formation de la pensée politique (33 euros)

Histoire-formation-pensee-pol-quadri

Laisser un commentaire