Mode/Beauté

Paris Fashion Week® « Un autre regard », nouvelle édition DS Automobiles

  • DS Automobiles ajoute un nouveau volet à « Un Autre Regard » avec un shooting photo édito mode dédié à la Paris Fashion Week® Femme Printemps / Été 2021, après un premier épisode initié en juillet dernier.
  • « Un Autre Regard » lie la collection de concept-cars imaginés par DS Automobiles avec le monde de la mode, porté par des marques émergentes repérées par la Fédération de la Haute Couture et de la Mode.
  • DS 7 CROSSBACK E-TENSE 4×4 300 accompagne les invités de la Paris Fashion Week® entre le 28 septembre et le 6 octobre dans tout Paris avec une capacité à rouler en mode zéro émission de 75 km (norme WLTP City).


DS Automobiles présente un nouveau shooting photo édito mode pour la Paris Fashion Week® Femme Printemps / Été 2021. Cette seconde édition d’Un Autre Regard a pris vie sur les vestiges du Château Royal de Montceaux-Lès-Meaux. Bâti au début du XVe siècle, il avait été acheté par Henri II pour en faire don à sa femme, la Reine de France Catherine de Médicis. Le château a été détruit après la Révolution et le domaine est aujourd’hui classé Monument historique.

Résolument avant-gardiste à l’époque, le Château mêle aujourd’hui ruines et vestiges, au milieu de colonnes et d’un pavillon restauré. C’est dans ce décor que l’ensemble des concept-cars présentés depuis la création de la Marque, DS AERO SPORT LOUNGE, DS X E-TENSE, DS E-TENSE et DS DIVINE, ont pris la pose avec deux modèles, Justine Nicolas et Olivia Valin, et les looks de trois marques émergentes de la mode internationale : Boyarovskaya, Thebe Magugu et Mossi.

Quatre tableaux ont été créés en plein contraste entre la fascination du patrimoine et la modernité des savoir-faire portés par les créateurs et les concept-cars de DS Automobiles. Laurent Nivalle (photos) et Emmanuel Rouyer (vidéos) ont saisi les forces des différentes lignes pour concevoir un nouveau chapitre d’Un Autre Regard.

« La mode est une source d’inspiration pour l’identité de la marque DS », rappelle Laurent Nivalle, Global Brand Designer de DS Automobiles et photographe de cette édition d’Un Autre Regard. « Nous sommes influencés par Ernst Haas, Saul Leiter, Hedi Slimane ou Peter Lindbergh et le cinéma. Dans ces domaines, l’automobile a toujours eu une place prépondérante et il nous paraissait important, en tant que marque d’avant-garde, d’utiliser cette relation entre l’auto et la mode. Dans ce shooting, les concept-cars DS jouent un rôle majeur aux côtés de jeunes créateurs qui ont un regard frais et nouveau dans leur propre monde. Les vestiges du Château Royal de Montceaux-Lès-Meaux créent des contrastes de lumières, de couleurs, de formes, de lignes… qui sont dans mes codes de photographe. Le patrimoine est très présent et un grand écart avec des modèles comme DS DIVINE ou DS E-TENSE qui racontent l’histoire de notre marque. Cette alchimie montre ce qu’est DS Automobiles aujourd’hui entre tradition et modernité. »

Les photos seront à découvrir sur le compte Instagram @DS_Official /@dsfrance durant toute la durée de la Paris Fashion Week®.

La Paris Fashion Week® Mode Féminine Prêt-à-Porter Printemps / Eté 2021 se déroule du 28 septembre au 6 octobre, en partenariat avec DS Automobiles. 84 maisons sont inscrites au calendrier officiel avec des évènements physiques et digitaux. Les invités iront sur les lieux des 19 défilés et des 20 présentations à bord de DS 7 CROSSBACK E-TENSE 4×4 300, modèle hybride rechargeable symbole du raffinement français dans l’automobile. Avec 75 kilomètres d’autonomie en mode zéro émission (norme WLTP City), DS 7 CROSSBACK E-TENSE 4×4 300 ouvre la voie à une nouvelle façon de se déplacer, plus agréable, plus efficiente et plus sûre.

 

Les créateurs

Boyarovskaya
Boyarovskaya a été fondé en 2016 à Paris par Maria Boyarovskaya et Artem Kononenko. Maria a fait ses armes en tant que designer junior au Studio de Givenchy puis John Galliano, Artem est lui photographe de mode. À eux deux, ils proposent une élégance contemporaine faite de belles matières avec un goût particulier pour le tailoring déstructuré. Jouant à déconstruire les codes de la couture, leurs vêtements sont minimalistes et souvent décomposables.

Mossi
Mossi passe son adolescence dans une cité du Val-de-Marne et découvre la mode en volant dans les grands magasins lors de ses escapades parisiennes. En 2018, Mossi est devenu une marque de prêt-à-porter pensée dans un esprit d’intégration et surtout de partage d’élégance raisonnable. 100% « made in France », ses collections sont produites en banlieue aux Ateliers Alix, établissement de formation fondé par Mossi Traoré, créateur donc, mais également entrepreneur social. La marque « Mossi » se nourrit de collaborations artistiques et de savoir-faire artisanal. Comme tout entrepreneur, Mossi a une raison d’être, celle de donner aux femmes la possibilité de s’habiller chic. Ses silhouettes évoquent la rigueur et l’esthétisme de la couture.

Thebe Magugu
Thebe Magugu a étudié le design, la mode et la photographie à la prestigieuse LISOF School of Fashion design de Johannesburg. Il a lancé sa marque en 2015 après plusieurs expériences avec des maisons et des créateurs. Fièrement africain, Thebe Magugu a le désir de changer le regard sur la mode africaine. Il crée des vêtements modernes avec une touche africaine, en utilisant les ressources locales, du tissage à la fabrication en faisant appel à des artisans locaux. Thebe Magugu est le lauréat du Prix LVMH 2019. Depuis février 2020, la marque est inscrite au Calendrier Officiel de la PFW® Mode Féminine et participe à SPHERE – Paris Fashion Week® Showroom-.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

risus ante. Sed tempus sed porta. justo ut sit id Aliquam