Mode/Beauté

Exposition:Roux ! De Jean-Jacques Henner à Sonia Rykiel

Roux

C’est une rétrospective haute en couleur que propose le musée Jean-Jacques Henner. Intitulée Roux !, cette exposition met à l’honneur la chevelure rousse qui tient une place indéniable dans l’œuvre de Jean-Jacques Henner, qui en a même fait sa signature. À la fois objet de fantasme et de répulsion, ce sont ces différentes facettes que l’expo entend confronter.

visuel_site_2_0
« Mais pourquoi autant de roux ? » Si vous avez déjà poussé la porte du Musée Jean-Jacques Henner, vous vous êtes très certainement fait cette réflexion. Omniprésent dans ses peintures, le roux chez Henner vire à l’obsession. Une fascination que Claire Bessède, conservatrice du musée et commissaire de l’exposition, a souhaité explorer en parcourant l’ensemble de son œuvre, mais aussi celle de ses contemporains, comme Edgard Maxence, Jules Chéret ou bien Renoir, chez qui la rousseur était très prégnante également.

 

Si l’expo s’intéresse à la peinture du XIXe, elle inspecte également d’autres univers, comme la photographie contemporaine, la mode, le cinéma ou bien la littérature, à travers une centaine d’œuvres réunies pour l’occasion. Divisée en cinq sections, elle s’ouvre au rez-de-chaussée avec la première rousse de Jean-Jacques Henner, Idylle, avant de laisser la place à d’autres tableaux célèbres, interrogeant les motivations de l’artiste à peindre du roux mais aussi les moyens mobilisés pour le généraliser dans son œuvre.

Look_26_Martin_MargielaASonia_Rykiel_photo_FreIdeIrique_Dumoulin_copie

 

Puissante, esthétique et éminemment sulfureuse, la chevelure rousse a marqué le monde des arts, et ce aux quatre coins du monde, des masques de Papouasie coiffés d’une impressionnante crête orange aux portraits de chefs indiens de George Catlin. Sans oublier l’œuvre et l’image de Sonia Rykiel, que l’expo met en lumière. « Il nous a semblé très important de l’évoquer, car elle a beaucoup travaillé sur la question du contraste de la couleur, en en faisant sa signature, et c’est exactement de cette façon que Jean-Jacques Henner procédait », explique la commissaire.

EDGAR_MAXENCE___FEMME_A_LORCHIDEE_vers_1900_Paris_museIe_daOrsay_copie_1

 

Roux ! dévoile le caractère ambivalent de la rousseur dans le champ artistique. La femme rousse, magnifiée et idéalisée, y est à la fois présentée comme une icône aux cheveux de feu tout en incarnant la sorcière, vile et perfide séductrice. Pour finir, l’expo pousse les portes de l’atelier de l’artiste qui a vu défiler un certain nombre de modèles féminins… pas toujours rousses. Oui, finalement, peu importe si elles étaient blondes, brunes ou rousses, elles finissaient toujours affublées d’une longue chevelure flamboyante sous son pinceau…


Roux ! De Jean-Jacques Henner à Sonia Rykiel

Musée Jean-Jacques Henner
43, avenue de Villiers – 17e
Jusqu’au 20 mai 2019

Laisser un commentaire