Sortir

Paris week-end du 2, 3 et 4 mars 2018

C9hVb6PWAAANmAk
Le Musée d’Art moderne de la Ville de Paris consacre la première exposition institutionnelle en France à Mohamed Bourouissa.

Dès les premières séries photographiques Périphérique (2005-2008) et Temps mort (2008) se dégagent les principes de son travail : l’observation de la société par ses marges et les pratiques collectives où la dimension humaine occupe une place centrale.

L’exposition Urban Riders, s’articule autour du film Horse Day réalisé à Philadelphie, dans le quartier défavorisé de Strawberry Mansion, au Nord de la ville et dont la réalisation a marqué une étape décisive dans son évolution.

Durant huit mois, le temps d’une résidence, il s’est intéressé aux écuries associatives de « Fletcher Street » qu’il a découvertes grâce aux images de Martha Camarillo, une photographe américaine. Territoire de réparation et de cristallisation des imaginaires, fondé par des cavaliers afro-américains, les écuries de « Fletcher Street » accueillent les jeunes adultes du quartier et offrent un refuge aux chevaux abandonnés. Sans pour autant documenter une réalité, l’artiste s’est emparé de l’histoire du lieu, de l’imagerie du cowboy et de la conquête des espaces.

Mohamed Bourouissa Skin and paper, 2014 Photographie couleur 160 x 119 cm

Au fil des mois, Mohamed Bourouissa s’est attaché à créer des conditions d’échange et de partage avec la communauté locale. Le film, de facture cinématographique, retrace ce projet. Il rend compte avec force d’une utopie urbaine. Fasciné par l’histoire de la représentation des cowboys noirs, il synthétise des questionnements récurrents : l’appropriation des territoires, le pouvoir, la transgression.

Horse Day s’accompagne d’un corpus d’environ quatre-vingt pièces. Un ensemble d’œuvres graphiques traduit la liberté et la richesse du langage plastique de l’artiste. Croquis sur le vif, dessins préparatoires, story-board du film, collages, encres, aquarelles relatent l’origine du projet et son élaboration. En regard de cet ensemble, sont présentés des portraits de cavaliers et les costumes des chevaux. Prolongeant la métaphore du « tuning » des éléments de carrosseries sont agencés et deviennent le support des images du film.

Montré sous différentes versions notamment au Stedelijk Museum (Amsterdam) et à la Fondation Barnes (Philadelphie), l’exposition se réinvente au Musée d’Art moderne sous une forme amplifiée. À travers un programme de workshops invitant des artistes, Mohamed Bourouissa prolonge une réflexion sur l’histoire collective et la représentation des identités.

Musée d’Art moderne de la Ville de Paris
11 avenue du président  wilson
75016 PARIS

DATES

Jusqu’au 22 avril 2018
les mercredi, jeudi de 10h à 22h
les vendredi, samedi, dimanche, mardi, mercredi de 10h à 18h

PRIX

Payant – 6-8€

S’Y RENDRE

  • 9 : Alma Marceau (182m) 9 : Iéna (274m)

PLUS D’INFOS

 

Mohamed Bourouissa Horse Day, 2015 Diptyque vidéo (couleur, son), 13’39’’

Avec ce projet, le musée renouvelle son soutien à l’artiste dont la série photographique Temps mort et le film Legend figurent dans les collections permanentes. Un livre d’artiste rassemblant l’ensemble de ses œuvres sur papier sera publié par Paris Musées à l’occasion de l’exposition.

Que faire à Paris ce week-end du 2, 3 et 4 mars ?

Le mercure frôlant toujours avec le zéro ce week-end, on se couvre chaudement  pour arpenter les rues de Paris et tout ce que la ville a préparé. En images, découvrez tout ce que l’on vous conseille de faire à Paris, ce week-end du 2, 3 et 4 mars.

RESTER AUTHENTIK

Avant d’ambiancer l’AccorHotels Arena durant trois soirs, la semaine prochaine, Suprême NTM nous prépare doucement avec l’ouverture d’un pop-up store. C’est au coeur de Paris, dans le Marais, que JoeyStarr et Kool Shen s’installeront. 130 m2 pour shopper une pièce parmi l’une des trois lignes de vêtements pour homme et femme (tshirt, casquette, sweat…). Des pièces collector, introuvables même sur leur eshop. Histoire de se concocter un vrai look street-wear 90’s avant le concert !
Uniquement du 2 au 4 mars 2018, de 11h à 20h
Pop-up store « Suprême NTM »
A L’Imprimerie
16 rue Saint Merri, 75004 Paris

supreme ntm

ÉVEILLER SES PAPILLES

On entame le week-end en beauté en s’offrant une pause déjeuner au « Lili », le restaurant du Peninsula Paris. On opte pour le menu « affaires » pour découvrir la carte gastronomique aux accents cantonais. Pour 42 euros, on se régale de deux entrées, l’une chaude, l’autre froide, suivie d’une sélection de dim sum, du wok du jour (avec riz ou nouilles), d’une soupe et d’un dessert pour la touche sucrée. La déco de la salle nous transporte en Chine avec sa lumière doucement rougeoyante, son sol marbré aux nervures dorées et ses bonsaïs soigneusement taillés.
« Lili », au Peninsula Paris
19 Avenue Kléber, 75116 Paris
> Plus d’infos ici

penisula lili

AVOIR LA MAIN VERTE

A la fin du mois, c’est le printemps ! Alors, pour s’y préparer, on file faire un tour à la vente municipale de plantes qui aura ce samedi au Jardin du Ranelagh. Comme toujours, c’est le Centre de production horticole de la ville de Paris qui propose à prix réduits son surplus. Ainsi, vous pourrez mettre la main sur plus de 2000 végétaux dont des arbustes en pot et des godets de vivaces. Les prix iront de 1 à 10 euros, et sur place, vous pourrez échanger avec des horticulteurs qui seront ravis de répondre à vos questions et de vous délivrer conseils et astuces pour bien cultiver vos plantes vertes.
Vente éphémère de plantes au Jardin du Ranelagh : uniquement samedi 3 mars de 10h à 15h
1 avenue Prudhon, 75016 Paris
> Plus d’infos ici

plante svertes  GettyImages-702603301

© Getty

FAIRE SON CINÉMA

Dimanche, aura lieu la 90e cérémonie des Oscars à Los Angeles. Et pour les cinéphiles, pas question de rater la soirée ! A cette occasion, le Royal Monceau vous ouvre les portes de son cinéma privé pour une soirée placée sous le signe du septième art. Ainsi, cette nuit des Oscars débutera par la projection du film de Steven Spielberg, « Le Pont des espions » avec l’oscarisé Tom Hanks. A minuit, coup d’envoi des festivités avec la retransmission en direct et tout au long de la nuit de la grande cérémonie américaine.
Pour régaler ses convives, le Royal Monceau a pensé à tout : pop-corn Pierre Hermé, friandises et sodas !
Uniquement dimanche 4 mars, dès 21h45
Tarif : 45 euros par personne
Royal Monceau
37 Avenue Hoche, 75008 Paris
Réservations : 01 42 99 88 82 ou par mail : solange.fahmy@raffles.com

oscars 2018

ENTRER EN PISTE

Si vous faites partie des victimes du syndrome du dimanche soir, foncez dès 16h, au cirque GÜRÜ. Qu’est-ce que c’est ? Un spectacle d’un nouveau genre sous chapiteau qui s’annonce comme le nouveau spot de la fête ! Au programme : spectacle de performers, surprises, magie, voltiges et beaucoup d’étoiles dans les yeux. Mais aussi transformation de l’arène, après le show, en immense dance-floor où tous sont invités à fouler le sable au son de l’électro, jusque tard dans la nuit. Un rendez-vous mensuel signé Benjamin Roussel (déjà à la tête de la péniche Monsieur Mouche) qui démarre ce dimanche 4 mars. Kids no-friendly
Cirque GÜR : dimanche 4 mars, de 16h à 23h
5 rue Lucien Bossoutrot, 75015 Paris
> Plus d’infos et billetterie ici

guru ok

Laisser un commentaire