Sortir

On festoie tous «Irlandais» pour la Saint-Patrick ?

Elle arrive à grandes enjambées la célèbre Saint-Patrick.   Ce saint homme est  honoré chaque année le  17  mars dans le monde entier,   par le truchement de la diaspora irlandaise. Le mois de mars lui est pratiquement consacré  et tous les amoureux de la Verte Eirin accrochent un bouquet  de trèfle à leur boutonnière, plante emblème du pays.

C’est l’occasion de goûter et apprécier les excellents  produits gastronomiques de nos amis  irlandais.

L’Irlande ? Immense terre de saveurs.   

Produits simples,  pas sophistiqués,  pas chichiteux,  mais extrêmement goûteux.

Produits respectueux de l’homme,  de son environnement,  de la nature.

Viande,  produits de la mer et fromages fermiers  seront les produits phares  au menu des foodistas et aficionados le 17 mars et pourquoi pas  durant  une partie de ce  mois martial. 

 

Deux races à viande d’exception.  

Les races de bœuf Hereford et Irish Angus  produisent des viandes  d’exception.  Petit gabarit et muscles fins du cheptel, une  chair facile à  découper,  une richesse     en  gras intermusculaire   conférent aux  rumsteak,  filet et faux-filet    des qualités  recherchées.   Une viande     goûteuse,   juteuse  persillée.  

L’abondance des prairies nourricières,  des pâturages naturels où pendant quelques années  les animaux  broutent paisiblement  l’herbe  grasse,  expliquent  cette qualité de nourriture.   (en Irlande,  80 % des  terres sont dédiées à  l’agriculture). 

Ils sauvegardent la beauté des paysages,  font perdurer le bocage et ses pratiques pastorales. 

Pas d’ensilage,  pas d’additif dans leur nourriture.

Une viande de qualité régulière  saine,   riche en oméga 3,   vitamines A et E et calcium 

Huîtres et saumon en fins produits de la mer

Les  huîtres irlandaises ? Elles sont recherchées pour leur coté  iodé,  leur  taux de chair élevé dû  à  la densité en phyto plancton de leur nourriture maritime.  

Le saumon irlandais ? Il est  bio, épargné par l’élevage intensif. Il est cependant   difficile à trouver en France (sauf Biocoop).  Petite pêche,  faible densité d’élevage ne pouvant concurrencer les grands pays producteurs.   Chair ferme, peu grasse, apte  à être cuisiné. Un must.

Les fromages fermiers issus d’une seule ferme familiale

Ils sont  fabriqués dans la ferme de famille  souvent dans le village du même nom. Ce sont des fromages d’artisans,  de qualité « organic ». 

Cashel Blue,  un bleu de vache  très lactique,  multi récompensé dans les concours internationaux.  Produit par la même famille depuis plusieurs générations dans le canton de Tipperary. 

Le Mossfield Bio est un fromage peu connu mais  intéressant.   Pâte  onctueuse et savoureuse,  il  ressemble à un gouda fermier.    Le Durrus de Cork, le premier fromage artisanal en Irlande mériterait  une juste reconnaissance en France.

  trouver  et déguster  ces produits emblématiques ? 

Bœuf, agneau,  crustacés et   fromages fermiers seront en vente à Monoprix.  

Les produits de la mer à Carrefour, Leclerc et magasins Biocoop. 

Une bonne table,  un bon  restaurant ? 

Le bistrot franco-japonais Issa Paris cuisine une  viande de race Hereford.   De la Romanée Conti en bouche.   Accompagnements japonais en harmonie.   Le faux filet maturé au radis daïkon poché au dashi,  original et subtil,  fut un  grand moment de bonheur. 

Geneviève Guihard

Bord Bia Paris  

Irish Food Board

Tel : 01 42 66 22 93

www.bordbiairlande.ie

www.boeuf-irlandais.fr

Le bistrot franco-japonais ISSA Paris

4 rue du Petit Moine Paris 5

Tel :  01 77 32 24 82

www.issa-paris.com

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

ut vel, consectetur Curabitur vulputate, ultricies fringilla mattis