Sortir

La Nonne Sanglante de Charles Gounod

LA NONNE SANGLANTE

Résurrection  réussie de  l’opéra  La Nonne Sanglante 

Ce  chef d’œuvre méconnu de Charles Gounod    se donne à l’Opéra-Comique à Paris  jusqu’au  14  juin. C’est le 2ème opéra du musicien Charles Gounod. Composée à l’âge de  36 ans, La Nonne Sanglante  n’avait pas recueilli de succès ce qui avait meurtri le compositeur. Pourtant Berlioz,  Théophile Gautier l’avaient amplement  louangée. 

Cet opéra  n’avait pas été donné depuis  1854.  C’est  une pièce   rare.

3 heures de spectacle  entracte compris. On ne voit pas le temps passer. Livret d’Eugène Scribe inspiré du Moine de Lewis,  roman gothique à la mode. 

La période  est au post-romantisme ; la littérature fantastique bat son plein. L’œuvre explore le style gothique. Le monde de la féodalité,  celui de l’autorité des pères et des prêtres,  un monde en train de mourir.

L’Opéra-Comique a confié la réalisation de l’œuvre à trois grandes pointures. Laurence Equilbey à la direction musicale. David Bobée  à la mise en scène et Michael Spyres dans le rôle principal,  celui de Rodolphe.

11/ tutti

tutti credit photo Pierre Grosbois

 

L’histoire ?

Au XIème siècle, en Bohême,  deux clans,  deux familles rivales s’affrontent en combats incessants. Les Moldaw et les Luddorf. A la manière de Roméo et Juliette,  leurs enfants s’aiment. 

Mais le spectre d’un fantôme, celui d’une nonne,  séduit le fils amoureux en exil, banni par son père…  et déclenche une suite d’aventures  sombres qu’une  lecture  psychanalytique du livret  aide à comprendre. 

LA NONNE SANGLANTE

6/ Michael Spyres (Rodolphe), Marion Lebègue (la Nonne), chœur accentus. Credit photo Pierre Grosbois

 

Les personnages ?

Michael Spyres étonnant,  charismatique, dans le rôle de Rodolphe. Il   excelle. Agnès, la Nonne,  Luddorf, Pierre l’Ermite,  également dans l’excellence. Et mettre en scène un fantôme n’est pas simple.

Arthur, le page,  personnage lumineux,  apporte un grain d’espoir dans cette immense tragédie dont le dénouement est finalement presque heureux.

La musique ?

Les accords sont étranges et fantomatiques. C’est presque une musique de film.

La marche des morts est impressionnante. Les morts vivants,  les fantômes des aïeux,  taillent une scène et  un  moment musical grandioses.

À la tombée de rideau,  la  salle Favart en liesse fait une belle ovation aux acteurs, chanteurs, danseurs. Bien méritée.

 

Geneviève Guihard

La Nonne Sanglante de Charles Gounod

Opéra-Comique

Place Boieldieu Paris 2

Tel : 08 25 01 01 23

www.opera-comique.com

La Nonne sanglante DR Pierre Grosbois.photo à la une

Laisser un commentaire