Sortir

Jardin d’Acclimatation Grand Matsuri

1440x1770px_VIGNETTEprogramme_JAPONISMES_SITE 1 (002)
A l’occasion de Japonisme 2018, Grand Matsuri vous donne rendez-vous au Jardin d’Acclimatation pour partir à la découverte du Japon et de ses cultures régionales. Du 20 au 22 octobre, 300 artistes vous éblouiront avec la représentation des 7 grandes fêtes du Japon.

PROGRAMME

Awa-Odori // La danse des fous

Inspirée d’une chorégraphie bouddhique et de la danse de la moisson, le Awa-Odori est une des plus célèbres parades du Japon. Chaque année, entre le 12 et le 15 août, des centaines de danseurs défilent dans les rues de Tokushima, sous les yeux de plus d’un million de spectateurs. Aux sons des shamisens (cithares), des taïko (percussions) et des flûtes, ils déambulent en chantant la « danse des fous ». Née il y a 400 ans, celle-ci tire son surnom du refrain de la chanson : « Il y a le fou qui danse et le fou qui regarde. Tant qu’à être fou, pourquoi ne pas danser ? ».

Shingen-Ko Festival

Aux armes samouraïs Le Shingen-Ko Festival a lieu tous les ans, le 12 avril, dans la Préfecture de Yamanashi, en commémoration de la mort du « seigneur de guerre » Takeda Shingen. Ce Daimyo a combattu au XVIème siècle pour prendre le pouvoir sur l’Archipel, divisé alors entre provinces et clans rivaux. Pour honorer ses faits d’armes, la ville de Kofu accueille la plus grande procession de guerriers en armure au monde, ce qui lui a valu d’entrer dans le Guinness des Records. Assistez à la conquête du Jardin d’Acclimatation par ces hordes de samouraïs, sabre en avant.

Un temple shinto sur les épaules

Les Mikoshi sont des autels portatifs déposés en offrande aux pieds des temples, à l’occasion de la saison des récoltes. L’esprit, appelé Kami, de la divinité locale est symboliquement placé dans le Mikoshi et est entraîné dans les rues d’Ichikawa. Les quartiers s’animent alors au rythme des musiques traditionnelles et les voix des passants encouragent les porteurs. Les Mikoshi du quartier de Gyotoku sont emblématiques du style de la région du Kanto, identifiables par leurs toits qui dépassent largement de leurs coffres étroits. Découvrez la beauté de ces constructions en bois réalisées par des artisans japonais.

grand matsuri/jardin d'acclimatation

Festival On-Matsuri // Vers le berceau du Japon

Le Kasuga Wakamiya On-Matsuri est une fête célébrée, depuis 900 ans, par les habitants de la Préfecture de Nara, berceau du Japon. Des représentations de kagura, chants dédiés aux dieux, ou de bugaku, musique de cour, s’accompagnent de prières pour favoriser les récoltes. Ce rituel populaire se pratique dans le temple Kasuga Taisha, édifié il y a près de 1250 ans et classé au patrimoine mondial de l’UNESCO. Pour sa première présentation à l’étranger, plusieurs danses folkloriques shintoïstes et la cérémonie Owatari Shiki, apogée du festival grâce à son défilé de cavaliers, sont reproduites au Jardin d’Acclimatation.

La fête de TachiNeputa // Un Neputa de 12 mètres de haut

Au début du XXème siècle, les Tachineputa étaient construits comme preuve de la richesse des marchands, les plus prospères, de Goshogawara qui les finançaient. Ces immenses chars en papier, colorés et lumineux, sont entrés dans le folklore populaire des régions du nord du Japon en 1996. Chaque été depuis, des dizaines de porteurs déplacent ses gigantesques constructions, pensant jusqu’à 20 tonnes. À l’occasion de la 21ème célébration de la Fête des Neputa, un char de 12 mètres de haut est installé au Jardin d’Acclimatation.

Onikenbai et Sansa Odori // La danse de l’épée du démon

Née il y aurait plus de 1300 ans, l’Onikenbai se définit comme «la danse de l’épée du démon». La Sansa Odori aurait, vu le jour alors qu’était célébrée en dansant joyeusement la fuite d’un démon qui hantait le château de la ville de Morioka. Chaque année, dans cette ville, au début du mois d’août, et exceptionnellement au Jardin d’Acclimatation une troupe de danseurs défile en arborant des masques qui incarnent les visages des dieux en colère.

Yosakoi // L’internationale dansante

Pratiquée dans tout l’Archipel, connue dans le monde entier, la Yosakoi mélange des mouvements de danse traditionnelle à des sonorités modernes. Elle est apparue en 1954 dans la préfecture de Kochi, région rurale du Japon, pour promouvoir l’essor de ses quartiers commerçants. Munie de clapets en bois, appelés Naruko, une troupe colorée composée de 60 danseurs vous propose une représentation de Yosakoi internationale

Grand Matsuri 

Jardin d’Acclimatation
Route de la Porte Dauphine — 16e
Du 20 au 22 octobre
Plus d’infos

Laisser un commentaire