Sortir

40e Festival Mondial du Cirque de Demain

maxresdefault

Tous les jeunes artistes prometteurs de moins de 25 ans, des 4 coins du monde, se retrouvent pour ce rendez-vous incontournable : la France, le Canada, la Chine, l’Ethiopie, les Etats-Unis, la Russie, l’Ukraine, l’Italie, les PaysBas, la Suisse, la Mongolie, le Brésil, l’Espagne, la Suède, la Finlande, l’Allemagne, le Vietnam, la Turquie, mais aussi le Japon, Puerto Rico, la Colombie ou le Venezuela font briller les couleurs d’un cirque jeune, inventif, pluridisciplinaire et fort. Venez découvrir des numéros de cirque parmi les meilleurs du monde.

Vous aimez les grands spectacles et les numéros de cirque à couper le souffle ? Alors direction le  Cirque Phénix pour le 40e Festival Mondial du Cirque de Demain qui se tient cette année du 31 janvier au 3 février 2019. Une édition anniversaire qui risque de nous en mettre plein la vue, encore une fois.

Le Festival Mondial du Cirque de demain est né en 1977 et il n’a pas cessé depuis lors de révéler chaque année le meilleur des arts du cirque à travers le monde. On y découvre et y consacre des artistes de tous horizons, qu’ils viennent de grandes familles du cirque, d’écoles supérieures ou simplement autodidactes.

Ces jeunes s’affrontent durant 4 jours au vu de milliers de spectateurs, de centaines de professionnels et des jurés intransigeants qui nommeront les étoiles de demain. Justesse, virtuosité et grâce départageront ces artistes qui se donneront à 100% lors de ce festival. Un festival qui, peut-être, changera leur vie.

Présidé par Alain Pacherie, ce festival est désormais reconnu par ses paires et par tous les amoureux du cirque.

Le tableau d’ouverture est donnée par le collectif PdF (Portés de Femmes), une compagnie française qui met à l’honneur le porté acrobatique.

Cette édition voit venir plusieurs guest stars de renom qui on su nous enflammer au cours des année :  Ekhtsetseg lodoi, première artiste mongole a avoir reçu une médaille d’or. Elle vient à Paris fêter ses 50 ans de carrière en exécutant son numéro présenté au 6 e festival en 1983 ! Elle est accompagnée d’autres médailles d’or qui ont su enflammer le festival au cours des années comme ChilHan Chao au Diabolos, Dima Shine en Equilibre et Aimé Morales en Roue Cyr.

Au programme des découvertes de ce 40e festival du Cirque de Demain :

Troy James et Ess Hödlmoser
Contorsion
Canada
Quelques fées et de nombreux regards se sont penchés avec intérêt et bienveillance tout au long du processus de création de ce numéro : Roberto Campanella et Debra Brown, mais aussi Serchmaa Byamba et Sergey Volodin, ont accompagné Troy et Ess au fil de leur recherche pour aboutir à ces instants magiques où le corps se transcende avec un mélange caractéristique de force et d’élégance. Deux styles radicalement différents de contorsion s’opposent avant de se rejoindre, une allégorie légère et spectaculaire d’une rencontre fusionnelle entre deux créatures, curieuses et captivées par leurs qualités respectives.

Arthur Morel Van Hyfte
Trapèze danse
France
Formé à l’Ecole Nationale de Cirque de Châtellerault et à l’Ecole Nationale de Cirque de Montréal, Arthur Morel Van Hyfte a choisi une discipline à la fois singulière et exigeante. Le trapèze conjugué à la danse lui offre la possibilité de mêler des techniques si différentes qu’elles en deviennent, par le mélange de force et d’élégance qu’il met en œuvre seconde après seconde au cours de son numéro, parfaitement complémentaires. La puissance contenue de son travail au trapèze trouve un magnifique écho dans le Nocturne No 20 en do dièse mineur de Chopin interprété par Daniel Barenboim.

Milena et Christopher
Perspectives Double trapèze
Allemagne
Formés à l’Ecole de cirque Codarts de Rotterdam Milena Beneke et Christopher Hartwig ont créé ce numéro à partir de ce qu’ils aiment : la musicalité, la technique, l’innovation, les changements de perspectives… Pour construire cet enchaînement aérien, ils ont placé sur un tableau tout ce qui leur semblait faire sens symboliquement et créativement : un sous-bois traversé par des rayons de soleil, un robot, un pantalon vert olive ou une fraise dans une coquille d’œuf… La perpendicularité des trapèzes permet de résoudre la difficile question du « sens » dans lequel il faut être pour que tout soit beau : une simple question de… perspectives ! Milena et Christopher travaillent sur Bedtimes Stories d’Amon Tobin et Sunset on M. de Dardust.

Ellie Rossi
Corde lisse
Etats-Unis
La composition d’une sélection tient parfois à peu de choses : Chloé Farah, amie du Festival de longue date, nous a suggéré il y a quelques mois plusieurs artistes avec lesquels elle travaille et qu’elle accompagne artistiquement et techniquement. Au cœur de cette petite sélection, il y avait Ellie… La qualité de la vidéo n’était pas très bonne, il n’y avait pas vraiment de séquences élaborées, mais le mélange de puissance et de fluidité qui caractérise sa gestuelle, la pureté de ses lignes et son énergie, étaient clairement exceptionnels ! Six mois plus tard, c’est chose faite : cette acrobate extraordinaire, à peine âgée de 17 ans, intègre la sélection du 40ème Festival Mondial du Cirque de Demain. Ellie Rossie se produit sur Torn par Nathan Lanier.

Johan Santiago
Aponte Cerceau aérien
Puerto Rico – USA
Formé à l’Ecole Supérieure des Arts du Cirque de Bruxelles, Johan Santiago Aponte se réapproprie le cerceau aérien pour en faire un support intuitif à la création de Perdido, un projet artistique qui résume, et assume, trois années de travail, mais aussi de recherches et de questionnement. Perdido est une première synthèse inspirée par la vie et le sens que l’on souhaite donner au terme d’artiste. C’est une quête d’identité, mais c’est aussi et surtout une exploration des possibilités offertes par un agrès utilisé à la fois comme une roue Cyr et, bien sûr, comme un cerceau aérien. Valse, rodéo ou surfing, les qualificatifs ne manquent pas pour suggérer avant tout comme une exceptionnelle qualité de mouvement. Johan Santiago Aponte travaille sur un mix musical qu’il a spécialement créé pour ce projet.

Yohannes Areaya
Manipulation
Ethiopie
Au commencement, il y a de longs fragments végétaux, un fouillis sans forme posé sur le sol et à peine éclairé. Et puis… Au fil des minutes s’élabore une étrange et fragile architecture, un assemblage d’une simplicité déconcertante qui prend la forme d’une gigantesque feuille aux nervures symboliques dont l’ombre s’étire sur la plateau. Le temps s’écoule et l’œuvre oscille doucement sur un piédestal aussi instable qu’elle… L’artiste la contourne, s’approche de son extrémité la plus étroite, et, malicieux, s’empare du plus petit fragment, celui à l’origine de la construction… qui s’effondre et retourne à son état de fouillis originel. Magique.

Julian Saether- Voices
Jonglerie
Norvège
Formé à l’Académie Fratellini, Julian Saether a créé cette pièce jonglée de sept minutes comme une transposition de l’existence d’une personne schizophrène. Une recherche initiée à partir d’hallucinations auditives, interprétées comme une source d’inspiration et un fascinant prétexte au développement d’une séquence de jonglage. Traduites en mouvements et en figures jonglées, ces « hallucinations » sont incarnées par vingt balles qui semblent se battre contre un jongleur en quête de tranquillité… Julian Saether travaille sur un sample de Nick Cave et Warren Ellis et les voix de Nele Marie Meissner, Tobias Malmberg Torstensrud et… la sienne !

Laurence Tremblay-Vu
Fil(s)
Canada-Vietnam
Formé à l’Ecole Nationale de Cirque de Montréal, Laurence Tremblay-Vu est un funambule à grande hauteur, mais il est aussi parfaitement à l’aise sur un fil de fer, un agrès qui lui permet de mobiliser autrement sa souplesse et son extraordinaire qualité de mouvement. En mêlant dans un même numéro deux disciplines à la fois différentes et complémentaires il fait preuve d’une virtuosité inédite et joue des contraintes liées à un tel exploit. Habitué des traversées hors normes, Laurence a franchi le Rhin à Bâle au printemps dernier pour célébrer le 10ème anniversaire du festival Young Stage.

Mikail Karahan – Life Socks
Roue Cyr
Allemagne
Diplômé de l’Ecole Supérieure des Arts du Cirque de Bruxelles, Mikail Karahan a choisi d’associer symboliquement un agrès circassien, une roue Cyr, et un humble élément du vestiaire quotidien, une paire de chaussettes, pour créer un numéro où domine le sentiment d’être en retard… Un soupçon d’humour pour questionner une angoisse très contemporaine et jouer avec la sensation du déséquilibre, de la chute possible et se donner la possibilité de repousser les limites physiques. Accompagné artistiquement par Gaëlle Bisellach et techniquement par Sven Demey, Mikail porte un costume créé pa Camille Judic et évolue sur Oh Yeah de Boris Blank et Dieter Meier et Elastic Tango de David Jaggard, respectivement interprétés par Yello et Ursula Oppens.

Soralino
Humour et manipulation
Italie / Brésil / France
Issus de l’Académie Fratellini, Caio Sorana et Clément Malin ont fondé la compagnie Soralino avec laquelle ils tournent à travers le monde. Leur numéro est largement inspiré de leur spectacle INBOX, joué plus de 130 fois dans 11 pays, où leur maîtrise du carton constitue une performance éblouissante ! Ils s’attachent toujours à adapter leur jeu à l’espace et l’un de leurs objectifs est de frôler la coupole du Phénix… Basé sur une réelle complicité avec le public, leur numéro incarne la manière dont ils se définissent : des déménageurs de l’absurde… Les artistes de Soralino se produisent sur La truite de Schubert.

Kostantin Korostylenko
Jonglerie
Ukraine
Formé à l’Académie des Arts du Cirque de Kiev, Kostantin Korostylenko a conçu ce numéro avec Yuri Podzniakov. Sa légèreté, son aisance corporelle et la fluidité de ses mouvements sont exceptionnelles. A partir de « simples » balles, il développe une séquence de jonglage et de virtuosité pure où l’élégance de sa gestuelle se confond avec la précision de ses manipulations. Rarement un numéro de jonglage peut se targuer d’être aussi un tel moment de grâce… Kostantin Korostylenko jongle sur Narcissus de Nikolay Cherepnin et porte un costume créé par Yuliya Roznatovskaya.

Alexey Ishmaev et Pavel Mayer – The Same
Sangles aériennes
Russie
Alexey Ishmaev et Pavel Mayer ont créé ce numéro singulier en jouant sur des apparences qui peuvent être parfois trompeuses… Ce qui est neuf, c’est l’utilisation des sangles pour suggérer à la fois un espace et un prétexte à une narration. En conjuguant la force et la souplesse, ils ont imaginé ce véritable duo aérien dont les protagonistes finissent par se confondre pour provoquer un mélange de fascination et d’admiration pour un enchaînement implacable de prouesses qui ne sacrifient en rien à l’émotion. Ils travaillent sur Iron Sky de Paolo Nutini

Scandinavian Boards
Bascule
Suède / Finlande / Allemagne / Pays-Bas / Suisse
Lukas Ivanow, Philomène Perrenoud, Jarno Polhuijs, Felix Greif, Nilas Kronlid, Elias Larsson, Anton Graaf et Aaron Hakala, notamment formés à Stockholm au sein de DOCH, sont les huit artistes de ce numéro exceptionnel créé par Janne Rosen à partir de trois bascules et beaucoup d’énergies. Le résultat de leurs recherches, menées dans le cadre de l’Université des Arts de Stockholm est une séquence spectaculaire et hypnotique où la virtuosité se conjugue à la puissance d’évocation de ces corps suspendus, franchissant sans effort apparent les distances entre les agrès, propulsant bien plus que des voltigeurs en quête de hauteur, un véritable précipité d’émotions et de surprises. Les sauts et les figures s’accomplissent sur My Souls in Pain par R-TrX.

La Testa Maestra
Jonglerie
Colombie /Espagne
Formés à l’école Carampa de Madrid et Chapito de Lisbonne, Noemi Burgos Ruiz et Miguel Angel ont créé ce numéro dont la technique est basée sur un système décrit par le jongleur et mathématicien français Christophe Préchac. Il est techniquement fondé sur un modèle de passings symétriques et artistiquement inspiré par la figure de la divinité hindoue Ganesha. Noemi et Miguel utilise des objets du quotidien pour créer un nouveau langage jonglé. Leurs costumes ont été créés par Vera Bettencourt et ils jouent sur Camomille (Duduk) par Arto Tunçboyaciyan.

Mizuki Shinagawa
Tissu aérien
Japon
Diplômée de l’Ecole Nationale de Cirque de Montréal, Mizuki Shinagawa a créé ce numéro inédit où la présence d’un contrepoids humain est déterminante. Les mouvements « prennent vie » et induisent une énergie différente, impossible à obtenir avec un système purement mécanique. Cette forme d’autonomie de l’agrès apporte aussi une légère dimension aléatoire dans l’écriture des figures et des enchaînements. Mizuki est « emportée » et retenue par Véronique Thibeault. Elle se produit sur Mugenkyou VII par Drum Tao.

Hyperhook
Acrobatie
Allemagne / Turquie
Elaboré sur l’univers sonore de Billie Ellish, Lovely, ce numéro se veut une évocation de la notion de fraternité. Incarné par trois acrobates armés de… parapluies ! L’impressionnante qualité de leurs mouvements embarque le spectateur dans une confrontation spectaculaire où la chorégraphie est constamment mise au service d’enchaînements acrobatiques d’une formidable précision. Hyperhook est à la fois une histoire simple et un beau prétexte à un pur moment de virtuosité. Magique.

Troupe Efimov
Acrobatie
Russie
Présenté par le Cirque Nikouline de Moscou, la troupe Efimov se sert du prétexte d’un mariage russe pour développer avec humour une succession de sauts d’une complexité grandissante au fur et à mesure que le numéro se déroule. La troupe comprend plusieurs champions de gymnastique, mais le metteur en scène Alexandre Grimailo a su tirer parti de toutes les qualités de mouvement d’un groupe acrobatique qui conjugue rapidité, précision et virtuosité.

Troupe acrobatique de Dalian
Météores
Chine
La technique des « étoiles filantes » ou « météores » est souvent considérée comme une spécialité féminine, mais plusieurs troupes chinoises ont choisi de constituer des collectifs masculins pour construire des numéros qui combinent puissance et précision. Ces cinq acrobates mêlent colonnes et manipulation pour mettre en œuvre une performance à la fois dynamique et d’une technicité étonnante.

Guillaume Paquin et Nicole Faubert – Mercure
Sangles aériennes
Canada
Diplômés de l’Ecole Nationale de Cirque de Montréal Guillaume Paquin et Nicole Faubert ont conçu ce numéro à partir du mercure, un métal argenté brillant, le seul à se présenter sous une forme liquide dans les conditions normales de température et de pression. Le nom en ancien et moyen français de ce corps chimique, dense et remarquablement mobile, est le « vif-argent ». Ce duo de sangles est guidé par l’idée d’interpréter une matière en s’éloignant des codes techniques classiques : Nicole est équilibriste et voltigeuse, Guillaume, cordeliste et acro-danseur. Leurs costumes ont été créés par Sandra Chirico et ils travaillent sur Rememberance, Balmorhea, Remix by Machinefabriek, Mix by Kyle Cragle.

Diego Salles – Genese
Tissu aérien
Brésil
Diplômé de l’Ecole Supérieure des Arts du Cirque de Bruxelles, Diego Salles a conçu Genèse pour questionner la notion de genre et esquisser une recherche d’identité, forcément inachevée mais toujours en cours de développement. Ce numéro est un prétexte pour offrir au public des situations drôles, provocatrices parfois, tragiques aussi. Mais c’est également une réflexion sur l’identité biologique et la liberté d’expression. Diego a conçu lui-même son costume et il se produit sur Love song de Chaya Czernowin, Raw par Nicola Sani et Min Midra composé par Jonathan Nilsson et Ludwig Stolterman.

Winston – Cigaro
Manipulation
Venezuela
Cigaro raconte le dilemme de Siete, un personnage enfermé seul dans une pièce où il lutte contre son addiction à la cigarette… Les hallucinations se succèdent et les illusions s’enchaînent, briquet, cigarettes, cartes à jouer semblent jaillir du corps du magicien ou de nulle part… Après une formation à la Venezuelan Circus School, Winston Maldonado a multiplié les collaborations et il se produit alternativement, et avec la même aisance, sur scène ou dans la rue. Il travaille notamment sur la bande originale du film Azul y no tan Rosa, composée par Sergio de la Puente.

 

 

INFORMATIONS PRATIQUES

Lieu
Cirque Phénix
Pelouse de Reuilly
75012 Paris 12

Tarifs
billets : 25-73 €
pass intégral : 54-170 €

Plus d’information
Le spectacle A : jeudi 31 janvier à 20h30 et samedi 2 février à 20h30
Le spectacle B : vendredi 1 février à 20h30 et samedi 2 février à 14h30
Le spectacle des lauréats avec remise des prix : dimanche 3 février à 15h00

Réservez vos places
Cliquez ici pour réserver

 

Laisser un commentaire