Goûts/Saveurs

Les Côtes de Bordeaux ont le vin en poupe.

La marque collective Côtes de Bordeaux est devenue  une grande famille. Créée en  2009,   elle vient de fêter ses 10   printemps.  Elle réunit dans sa besace 5 vignobles implantés rive droite de la Garonne.   Blaye,  Cadillac,  Castillon, Francs  et le petit dernier récemment admis au club : Sainte-Foy Côtes de Bordeaux.

Tous ont leurs cépages typiquement bordelais.

Ce regroupement est une success story.   Une réussite reconnue surtout à l’export haussant la notoriété et la vente des Côtes. Ce sont des  vins de créateurs soignés et prestigieux. Un excellent rapport qualité/prix, (6/12 euros),  une communication dynamique, la montée en puissance de l’oenotourisme,  une  aventure environnementale de plus en plus soulignée avec le développement de la bio et de la biodynamie,  cette pratique culturale  liant la plante, la terre, le cosmos. Tout cet ensemble fait rayonner les Côtes de Bordeaux, devenues  un   fleuron envié sur la Planète Bordeaux.

Petite balade au sein de chacune des  5 appellations 

Accueil chaleureux  par le vigneron himself  (ou la vigneronne),  en pleine période de vendanges.

Sainte-Foix Côtes de Bordeaux

Aux confins de la Gironde, Dordogne et Lot et Garonne ce petit vignoble de  452 hectare (26 viticulteurs adhérents au Syndicat des Vins de Sainte-Foy)  est réparti sur les communes entourant la pittoresque cité médiévale de Sainte-Foy-La-Grande.

Le vignoble produit des  vins blancs et rouges secs,  mais aussi des liquoreux qui ont un authentique goût de terroir.

A Ligueux,  Christophe Piat possède une très belle propriété qu’il a restaurée en  plusieurs années et  5  hectares dans cette appellation encore trop peu connue. Il est passé en culture bio et aujourd’hui est fier de présenter sa cuvée en rouge Le Fougueux millésime  2018  en biodynamie. Excellent.  Le viticulteur tente aussi l’élevage en amphore en terre cuite,  matériau neutre,   qui permet un élevage plus lent et plus long, un échange amélioré avec l’air.   Mais il est peut-être encore trop tôt pour en tirer des conclusions définitives.

Francs Côtes de Bordeaux

Château Puyfromage  village de  Saint-Cibard

On est proche géographiquement de Saint Emilion et Montagne  Saint-Emilion

Frédéric Marque est intéressant et inépuisable   sur l’historique du lieu, sur l’histoire de  l’entreprise familiale référencée depuis des lustres, et son magnifique  terroir. Il est fier de ses deux certifications HVE de niveau 3  et Iso 14001.

Le nom de Puyfromage ? Il vient du Français « Puy » signifiant « plateau »  et de l’anglais « from edge » qui signifie « du bord ». Pendant la guerre de 100 ans qui a pris fin à Castillon la Bataille en  1453,  proche de Saint Cibard, les troupes anglaises effectuaient leurs mouvements  d’après les signaux émis « du bord du plateau ». 

« From edge » a été ensuite francisé pour devenir « fromage ». 

On déguste d’excellents vins de différents producteurs de l’appellation. Il manque le Château Le Puy chez Jean-Pierre Amoreau,  le trublion du vin.  Il n’est pas  fer de lance de l’appellation mais son vin est un Francs connu et apprécié  dans le monde entier et honore les belles tables du monde. 

Castillon Côtes de Bordeaux

Au Château Lavergnotte à Sainte Colombe,  le vigneron Frédéric Thibeau campé dans son chai  nous présente ses créations. 23 hectares en AOC Castillon Côtes de Bordeaux auquel s’ajoute   un petit bijou de  50 ares en Saint-Emilion,  une parcelle  proche voisine mais sur un terroir plus courtisé.

Frédéric travaille  en bio mais vendange à la machine ses vins en appellation Côtes de Bordeaux.

Un grand coup de cœur pour la cuvée Nathanoé baptisée du nom de ses deux fils Nathan  et Noé.  100% merlot millésime  2014.

Il élabore  aussi du 99 % Malbec,   dégusté avec la cuvée « Le Rouge aux Lèvres ». Un cépage très présent autrefois dans le bordelais.

Castillon est certainement l’appellation qui développe  le plus le « bio ».  La cuvée Clos Puy Arnaud par exemple, chez Thierry Valette à Belvès de Castillon, est en biodynamie,  certifiée Biodyvin, Démeter, Organic Agriculture,  Ecocert !

Cadillac Côtes de Bordeaux

C’est une jeune et jolie  vigneronne qui nous reçoit :Mathilde  Chaumarat. Elle et son mari Emmanuel ont tout quitté,  métier et maison,  pour s’installer ici  à la propriété  « Les Chemins »   à Saint Germain de Graves.

4 hectares achetés en AOC Cadillac et déjà des vins qualitatifs produits. 

Un grand coup de cœur pour la cuvée L’Empreinte des Chemins, en rouge. Elle existe aussi en blanc 

Mathilde explique le choix du nom « Les Chemins ». Son périple avec mari et enfants le long du Chemin de Compostelle a été une révélation avant d’engager sa famille dans cette nouvelle existence plus précaire .  Avec 4  hectares en conversion bio, il est difficile d’assurer un train de vie confortable. Tous deux ont repris un job à temps  partiel sans négliger leur présence et leur passion à la vigne et au chai.

 

Visite d’une équipe de journalistes dans le Vignoble Bordelais les 1er et 2 Octobre 2019.Visite du château Carsin en compagnie de la propriétaire, Madame Nea Berglund, d’origine Finlandaise, pendant les vendanges 2019, Appelation Cadillac Côtes de Bordeaux, Rions, Gironde, France

Château Carsin à Rions chez Nea Berglund

La propriété,  Château et 18 hectares de vignes, a été achetée en  1990  par un homme d’affaires Finlandais amoureux du pays. Sa fille,  Nea Berglund en assure aujourd’hui la gestion. Exigeante sur la typicité des ses vins,  elle  élabore  des cuvées   sans filtration, sans collage. Elle  pratique l’élevage  en amphores mais aussi en barriques et invite ses invités à faire la différence. Les vendanges ici sont pleines de bonne humeur et de couleurs avec une troupe d’amis venus exprès de Finlande. 

Un grand Coup de Cœur Cuvée Noire  millésime  2016  et à  la Cuvée L’Aventure Nocturne 100% Merlot.

Blaye Côtes de Bordeaux

Blaye démarre toujours bien l’année   avec  le sympathique  événement « Blaye au Comptoir ».Les vignerons du  plus grand vignoble  de l’Union des Côtes,   ont réussi à créer une véritable  institution avec  cet attendu « Blaye au Comptoir ».

Ainsi depuis depuis  10  ans,  Blaye démarre l’année autrement…  

Pour le millésime 2020,  les  6  et  7  février derniers à Bordeaux, les  bonnes relations vignerons/clients ont été encore soulignées par l’accueil chaleureux  dans les  établissements partenaires, restaurants,  bars et bistrots. 

On ne peut quitter Blaye sans rendre visite au merveilleux  vignoble patrimonial enclos dans les remparts de la Citadelle, Patrimoine mondial Unesco.  Le Clos de l’Échauguette. 

C’est une pépite. Il est minuscule : 16 ares seulement campés au pied de  l’historique tour de guet. 

Autrefois laissé à l’abandon,  la ville l’a finalement offert aux vignerons de l’appellation qui aujourd’hui le gèrent, le soignent le dorlotent. Vendanges avec les écoliers de Blaye.   730 flacons seulement les années fastes donc très peu disponibles à la vente.  Mais utiles pour faire des cadeaux emblématiques d’entreprise.

Le seul vignoble Unesco  en production se visite mais il faut réserver à l’avance !

 

Geneviève Guihard

Union des Côtes de Bordeaux

Tel : 05 56 00 21 98

www.cotesdebordeaux.com

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

venenatis dictum ipsum velit, accumsan dapibus