Goûts/Saveurs

La  MAISON DU CHOCOLAT  souligne encore et toujours son  immense  CREATIVITE

C’est Pâques.   Les cloches carillonnent le bonheur d’une résurrection  et la renaissance de  toute la nature. 

On quitte à peine  l’univers de la Saint-Valentin où, pour l’Amour du chocolat, Nicolas Cloiseau,  Chef de  la Maison du Chocolat,  avait concocté le plus romantique, le plus tendre,  le plus coquin des desserts  honorant  joyeusement  la fête des amoureux. 

Pour Pâques, le capitaine Nicolas Cloiseau,  Chef de la Maison du Chocolat, Meilleur Ouvrier de France Chocolatier,  nous épate  encore par son immense créativité. 

On embarque pour un voyage extraordinaire  dans un vaisseau spatial en quête des chocolats  les plus fins. Et dans cette quête de chocolats d’exception,  Nicolas joue en éclaireur avisé.

Un vaisseau spatial imaginé  en chocolat rouillé,  percé,  et rapiécé  nous conduit   dans les profondeurs de l’enfance.

Pas de capitaine sans matelots !

Trois  matelots, nez au hublot,  font un  clin d’œil malicieux à notre gourmandise.

Élaborés sur une base de « Tablettes Démentes »  recouverts de décors en chocolat noir, lait,  ivoire, nos trois matelots-poussins différent en couleur, en goût, en saveur, en texture.

Trois matelots, trois versions, trois coups de cœur

Le Poussin-hublot  jaune dans son hublot scaphandre en chocolat noir corsé et très cacaoté,  66%, provenant  de l’Île de Grenade  

Le Poussin-hublot dans son scaphandre noir à base de  chocolat  noir du Ghana  68%  corsé  et épicé

Le Poussin-hublot  dans son scaphandre lait, Chocolat au  lait 55 % ,  tout en douceur, en provenance du Vietnam

Le prix ?  Raisonnable. A la portée de toutes les bourses

Chaque  Poussin Hublot :34 euros la pièce d’environ 135 g 

Un invité de prestige : Pierre Hermé

Cette année l’emblématique  Pierre Hermé est l’invité de Nicolas  à La Maison du Chocolat.   Il est nommé Chef en résidence,  le temps d’une saison, éphémère.

C’est inattendu de réunir deux talents illustres pour les Fêtes de Pâques.

Pierre Hermé a imaginé deux pâtisseries inédites, vegan et végétales.

La Rose des Sables rappelle le Petit Prince et son voyage extraordinaire. C’est mon coup de cœur. On  reste dans l’univers mythique du voyage.

10 euros la tarte individuelle.    Ganache chocolat vegan,   lait et rose

Les produits cosignés et exclusifs  seront mis en vente de façon éphémère dans les deux Maisons,  lors des fêtes pascales.

Geneviève Guihard

www.lamaisonduchocolat.fr

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

consequat. elit. non id risus. tempus