Actualités

PLUS D’UN PARISIEN SUR DEUX PRÊT A QUITTER LA CAPITALE

tumblr_p0tm5tYwXp1vjz2ero1_500

Etude OpinionWay pour Homebox relative à la mobilité des jeunes actifs franciliens1

Plus d’1 jeune actif francilien sur 2 envisage de quitter Paris, aussi bien pour une grande ville de province que pour une ville de taille moyenne

Selon les résultats d’une étude OpinionWay pour Homebox, 55 % des jeunes actifs franciliensenvisagent de quitter l’Ile-de-France pour déménager en province.

Ces jeunes actifs plébiscitent aussi bien les grandes villes de province que les villes moyennes :42 % d’entre eux envisagent de déménager dans l’une ou l’autre. Par ailleurs, 50 % des Franciliens qui envisagent de déménager en province prévoient de le faire dans moins de trois ans. Parmi les grandes villes, les Franciliens envisagent de déménager prioritairement à Bordeaux (43%), Nantes (26%), Montpellier (25%) ou Lyon (24%).

Une génération exigeante qui aspire d’abord à une meilleure qualité de vie

Selon les sondés, le premier avantage qu’offre un déménagement en province est celui debénéficier d’une meilleure qualité de vie (espace, calme, moins de pollution etc), à 54 %. Ils sont aussi 24 % à voir dans un déménagement en province la possibilité d’offrir un meilleur cadre à une famille età des enfants.

Viennent ensuite la possibilité d’avoir un logement plus grand (23 %), de devenir propriétaire (17 %) et d’avoir un meilleur équilibre vie professionnelle / vie personnelle (16%).

Les principaux inconvénientsd’une vie en Ile-de-France sont le coût de la vie à 53 %, la pollution à 50 % et le stress à 43 %.

Le déménagement, une étape encore anxiogène pour les Franciliens

Les jeunes actifs franciliens sont 52 % à considérer les sentiments engendrés par le déménagement(nostalgie, peur, stress) comme une véritable contrainte, avant le coût à 45 % et les formalités administratives à 34 %. C’est pourquoi les sondés sont 57 % à considérer que la présence d’amis oude proches est absolument nécessaire pour faciliter un déménagement.

Selon David Varet, Directeur général délégué de Homebox : « Aujourd’hui, les jeunes actifs franciliens ont pleinement conscience des avantages qu’offre un déménagement hors de l’Ile-de-France. Ils privilégient des grandes villes dynamiques qui leur permettront de bénéficier d’une meilleure qualité de vie dans un cadre plus adapté à la vie de famille, d’accéder à la propriété et de mieux concilier vie defamille et ambitions professionnelles. Homebox est depuis 22 ans le témoin de cette mobilité et accompagne désormais les trentenaires et quarantenaires dans leur quête de nouveaux projets de vie. La croissance de nos activités est plus que jamais le révélateur de cette hypermobilité qui caractérise une génération exigeante, qui veut tout concilier et tout réussir. »

 

Etude OpinionWay pour Homebox réalisée en mai 2018 sur un échantillon de 1027 personnes représentatif âgées de 28 à 45ans. L’échantillon a été constitué selon la méthode des quotas, au regard des critères de sexe, d’âge,de catégorie socioprofessionnelle et de département de résidence.

c.euzen@tilder.com

Homebox, filiale du groupe Rousselet, est le leader français du selfstockage. Depuis sa création il y a 22 ans, l’entreprise a gagné la confiance de plus de 213 000 clients et dispose de 93 centres répartis sur l’ensemble du territoire français, ainsi qu’en Allemagne, en Espagne et en Suisse. Homebox réalise 50 millions d’euros de chiffre d’affaires, en hausse de 12 %. L’entreprisea créé 8 nouveaux centres en 2017, dont un des derniers à Marseille occupe 4.500 mètres carrés.

Laisser un commentaire