Actualités

Mairie du 15: Une exposition photo met à l’honneur l’histoire des mutuelles du XIXe siècle à nos jours

42453769551_cfaa150e8e_k

Alors que les mutuelles sont ancrées dans l’histoire sociale française, leurs établissements sanitaires, sociaux et médico-sociaux, implantés sur tout le territoire, sont relativement méconnus. « En offrant un éclairage nouveau sur le rôle majeur de la Mutualité dans ces secteurs, cette exposition photo permet d’apprécier la richesse de notre héritage et l’importance de nos réalisations », explique Thierry Beaudet, président de la Mutualité Française.

« Je suis très heureux d’accueillir aujourd’hui sur le parvis de la mairie du 15e, l’exposition photo de la Mutualité Française », déclare Philippe Goujon, maire du 15e arrondissementCette exposition, riche en innovations, met en valeur l’action des mutuelles et les services rendus aux Français depuis le XIXe siècle jusqu’à nos jours ».

Cette exposition permet de mieux appréhender et comprendre la spécificité des mutuelles dans leur rôle de gestionnaire d’établissements et services sanitaires et sociaux (cliniques, crèches, Ehpad…). Les photos de leurs réalisations, d’hier et d’aujourd’hui, aident à mieux saisir leur positionnement comme compagnon du bien-être, du mieux-vivre et militant du grand âge, bien au-delà des seules questions d’assurance ou de santé. L’histoire de ces réalisations commence avec les pharmacies fondées au XIXe siècle. Elle se développe à l’entre-deux- guerres, pour répondre aux besoins accrus de dispensaires et d’hospitalisation. Elle se poursuit aujourd’hui au sein d’établissements innovants.

LABORATOIRES D’INNOVATION

L’exposition se fait le témoin de l’avant-garde mutualiste et de sa lutte pour la démocratisation de l’accès aux soins et contre toute forme d’exclusion : avec les premières cliniques dotéesdes appareils les plus perfectionnés, les mutuelles maternelles, ou les centres pour personnes

La Mutualité Française organise l’exposition photo Vos mutuelles au cœur de la société : 150 ans d’innovation qui se tiendra du 15 au 21 octobre 2018 sur le parvis de la Mairie du 15e arrondissement de Paris. Aux côtés de photographies anciennes, seront exposées des images contemporaines signées par le photographe Samuel Bollendorff

À propos du photographe

Samuel Bollendorff est photographe et réalisateur. Il interroge la place de l’humain dans les sociétés du XXIe siècle. Pionnier du documentaire interactif et des projets transmédias, il explore les nouvelles formes d’écritures audiovisuelles et leur transposition dans l’espace public. Son travail photographique, ses films et ses installations alimentent son questionnement sur l’image comme outil de réflexion politique. Parmi ses réalisations on compte Voyage au bout du charbon (Prix SCAM 2009), A l’abri de rien (Prix Europa 2011), Le Grand Incendie (Visa d’or du documentaire interactif) La Parade ou encore La Nuit Tombe sur l’Europe. Il vit et travaille à Paris.

page2image499596842453767311_7d4b149fcd_z

Kerpape, galerie de cure (1919) :Exposition photo « Vos mutuelles au cœur de la société : 150 ans d’innovation » à l’occasion du 42e congrès de la Mutualité Française à Montpellier et de la sortie du livre de l’historienne Charlotte Siney-Lange, « La Mutualité, grande semeuse de progrès social ».En ouvrant un sanatorium marin pour enfants atteints de tuberculose osseuse à Kerpape en 1918, l’union départementale du Morbihan s’engage précocement dans la lutte contre la tuberculose, qui représente alors un véritable fléau social. Au début des années 1970, au terme d’un vaste processus de reconversion, l’établissement s’impose comme une structure-phare dans la prise en charge du handicap physique lourd.:copyright:FNMF -DR

À propos de l’auteur :de La Mutualité, grande semeuse de progrès social (éditions de La Martinière – 7 juin 2018).

Charlotte Siney-Lange, docteur en histoire, est chercheure associée au Centre d’histoire sociale du XXe siècle (Paris-I), spécialiste de l’histoire de la Mutualité. Elle est l’auteure de La Politique médicosociale de la MGEN : soigner autrement ? (thèse, 2006) et de À l’initiative sociale (presse du Châtelet, 2015). Depuis 2015, un partenariat avec la Mutualité Française l’a amenée à réaliser une étude sur l’histoire des Services de soins et d’accompagnement mutualistes depuis leur origine.

Le saviez-vous ?
Ce sont les mutuelles maternelles qui ont inventé, à la fin du XIXe siècle, le congé maternité, qui sera par la suite repris et généralisé par les pouvoirs publics avec la loi Strauss de 1913.

Ce sont les pharmacies mutualistes qui ont mis en place, dès la fin du XIXe siècle, des systèmes d’abonnement qui permettaient aux adhérents mutualistes de se procurer les médicaments gratuitement, sans avance de frais : c’était déjà le tiers-payant avant l’heure.

C’est une maternité mutualiste qui met en place, au début des années 1950, les premiers cours d’accouchement sans douleur. La technique, importée d’URSS en pleine guerre froide, fait l’objet d’une vive polémique dans le monde médical. Son succès est toutefois tel pour les femmes, les accoucheurs et les sages-femmes, qu’elle sera bientôt généralisée, et intégrée dans les prestations de la Sécurité sociale.

page2image2943280

Informations pratiques

L’histoire des Services de soins et d’accompagnement mutualistes du milieu du XIXe siècle à nos jours, une tradition d’innovation, exposition des photographies de Samuel Bollendorff. Du 15 au 21 octobre 2018 sur le parvis de la Mairie du 15e arrondissement de Paris.

Inauguration le 17 octobre 2018 à 19 heures, en présence de Thierry Beaudet, président de la Mutualité Française, Philippe Goujon, maire du 15e arrondissement, le photographe Samuel Bollendorff et l’historienne Charlotte Siney-Lange. Pour s’inscrire, c’est  ici

page2image3778176page2image2980352

mailpage3image3799808page3image3004208

Orphelinat de la Mutuelle de la Police Nationale d’Osmoy (Cher), 1929 – Crédit photo Mutualité Française

Retrouvez davantage de photos ici.

À propos de la Mutualité Française

Présidée par Thierry Beaudet, la Mutualité Française fédère la quasi-totalité des mutuelles en France. Elle représente 650 mutuelles dans toute leur diversité : des complémentaires santé qui remboursent les dépenses des patients, mais aussi des établissements hospitaliers, des services dédiés à la petite enfance et des crèches, des centres dentaires, des centres spécialisés en audition et optique, des structures et services tournés vers les personnes en situation de handicap ou les personnes âgées…

Les mutuelles interviennent comme premier financeur des dépenses de santé après la Sécurité sociale. Avec leurs 2 600 services de soins et d’accompagnement, elles jouent un rôle majeur pour l’accès aux soins, dans les territoires, à un tarif maitrisé. Elles sont aussi le 1er acteur privé de prévention santé avec plus de 7 000 actions déployées chaque année dans toutes les régions.

Plus d’un Français sur deux est protégé par une mutuelle, soit 35 millions de personnes.
Les mutuelles sont des sociétés de personnes à but non lucratif : elles ne versent pas de dividendes et l’intégralité de leurs bénéfices est investie en faveur de leurs adhérents. Régies par le code de la Mutualité, elles ne pratiquent pas la sélection des risques.
Présidées par des militants mutualistes élus, les mutuelles représentent également un mouvement social et démocratique, engagé en faveur de l’accès aux soins du plus grand nombre.

image à la une  Clinique Jules Verne à Nantes, Hospi Grand-Ouest (2018)  Exposition photo « Vos mutuelles au cœur de la société : 150 ans d’innovation » à l’occasion du 42e congrès de la Mutualité Française à Montpellier et de la sortie du livre de l’historienne Charlotte Siney-Lange, « La Mutualité, grande semeuse de progrès social ».Qu’il s’agisse des centres de santé ou des cliniques chirurgicales, les établissements mutualistes sanitaires qui se diffusent à la Libération reposent sur les mêmes principes de fonctionnement que leurs aînés fondés durant l’entre-deux-guerres : médecine sociale accessible au plus grand nombre, qualité médico-technique irréprochable et priorité à l’humanisation des conditions d’accueil, en demeurent les principaux fondements.©Samuel Bollendroff

Laisser un commentaire