Actualités

DAU invite les parisiens et parisiennes à se replonger sous l’ère soviétique

dau_-_2019

DAU, l’évènement artistique et culturel à ne pas manquer en ce début d’année, débarque au Théâtre du Châtelet, au Théâtre de La Ville et au Centre Pompidou.

Vous n’avez pas pu passer à côté de ces affiches à l’effigie de DAU dans le métro… DAU Paris est un projet artistique et culturel de grande ampleur initié par le réalisateur Russe Ilya Khrzhanovsky. Pour mieux comprendre ce projet, inspiré de la vie du théoricien soviétique Lev Landau (Dau pour les intimes), prix Nobel de physique en 1962, il faut remonter le temps. Entre 2009 et 2011, 400 personnes ont accepté de vivre une expérience hors du commun : être coupé de son quotidien pour rejoindre un Institut de physique quantique construit à Kharkov en Ukraine, et revivre trois décennies (de 1938 à 1968) de l’ère soviétique.

Il est important de préciser que les participants, non professionnels, issus de milieux différents, ont joué leur propre métier. Il y avait donc des scientifiques, artistes, philosophes, prêtres orthodoxes, chamanes, serveurs, balayeurs, agents de poste, police secrète… Et pour créer cet organisme, 12 000 mètres carrés de plateau ont été construits puis détruits, 10 000 figurants ont été embauchés et 400 rôles principaux ont été choisis après 392 000 auditions tenues. Entre fiction et documentaire, entre rêve et réalité, le projet DAU relate des histoires propres à l’espèce humaine : l’amour et le sexe, la violence et la trahison… le tout sur fond d’URSS et de recherches scientifiques.

Suite à cette expérience, 700 heures de pellicule 35 mm ont été tournées, donnant naissance à 13 longs-métrages.

Aujourd’hui, DAU invite les parisiens et parisiennes à se replonger sous l’ère soviétique à travers une expérience totalement inédite, au croisement de plusieurs disciplines. Proposant bien plus que de l’art contemporain, du cinéma, de la musique ou encore du théâtre, le projet DAU doit être vu comme un miroir donnant lieu à un foisonnement de questions fondamentales sur l’existence et la condition humaine.

Rendez-vous Jusqu’au dimanche 17 février 2019 au Théâtre du châtelet au Théâtre de la Ville et au Centre Pompidou . Pour l’occasion, les deux théâtres, actuellement en travaux, sont transformés en zone d’expérimentation et d’exploration avec des mannequins humains, des lits installés dans plusieurs recoins et des salles de projection.

Pour encore plus d’immersion, les expériences sont différentes selon les visiteurs, adaptées à autant de personnalités et d’opinions que vous souhaitez partager.

A Beaubourg, un appartement soviétique reconstitué pour l’occasion accueille des physiciens de renommée internationale ayant vécu dans l’Institut de physique en Ukraine. Le public est invité à les observer à travers sept fenêtres sans tain.

A noter que du crépuscule à l’aube, ces trois sites sont reliés dans le ciel par le Triangle Rouge, une sculpture lumineuse inspirée de l’avant-garde Russe du début du XXe siècle.

Sachez aussi que de nombreuses personnalités ont accepté de participer à ce projet collaboratif. Ainsi, Isabelle Huppert, Willem Dafoe, Monica Bellucci, Hannah Schygulla, Isabelle Adjani, Iris Berben, Gérard Depardieu, Lars Eidinger, Fanny Ardant ou encore Barbara Sukowa ont contribué à la voix-off de DAU.

Et pour accéder à l’univers DAU, il faut absolument se procurer un visa de 6 mois, 24h ou illimité au Visa Cernter situé sur la Place du Châtelet. Dans ces deux derniers cas, “votre voyage sera personnalisé selon un test psychométrique que vous remplirez lors de votre inscription“. A découvrir 7 jours sur 7 et 24h sur 24, l’expérience DAU est interdite aux appareils électroniques. Des casiers sont disponibles à l’entrée à cet effet.

INFORMATIONS PRATIQUES

Tarifs

Tarif Jeune : 20 €
Tarif normal – Visa 6h : 35 €

Site officiel
www.dau.com

Réservations
www.dau.com

 

Laisser un commentaire