Cinéma

Mort d’Ennio Morricone : les chaînes bouleversent leurs programmes pour rendre hommage au compositeur

Le compositeur italien Ennio Morricone est mort à l’âge de 91 ans. Né le 10 novembre 1928 à Rome, il s’est éteint dans une clinique romaine où il avait été admis après une chute qui avait provoqué une fracture du fémur. Le Beethoven du cinéma avait composé 500 musiques de films.

Le maestro Ennio Morricone est mort à l’âge de 91 ans. « Il s’est éteint à l’aube du 6 juillet avec le réconfort de la foi et est resté pleinement lucide, d’une grande dignité jusqu’au dernier moment » indique le communiqué de presse adressé par l’avocat et ami de la famille Morricone, Giorgio Assumma.

Un décès qui fait suite à une chute durant laquelle le compositeur s’était brisé le fémur.

Véritable génie de la musique de films, le compositeur/chef d’orchestre/producteur s’était fait connaître au début des années 60 en composant la musique des longs-métrages de son ami Sergio leone, disparu le 30 avril 1989. On se souvient entre autres de « Pour une poignée de dollars », « Et pour quelques dollars de plus », « Le bon, la brute et le truand », « Il était une fois dans l’Ouest», « Il était une fois la révolution » parmi tant d’autres musiques aussi célèbres que les films qu’elles habillaient.

Fils aîné de Marion Morricone, trompettiste de jazz, Ennio Morricone fût très tôt en contact avec la musique, sous l’impulsion de son père qui l’inscrivit à l’Académie Nationale de Musique de Sainte-Cécile, à Rome. Il en sort diplômé de trompette en 1946, à l’âge de 18 ans.

Durant ses études de musique, il rencontre le compositeur italien de musique de films Bruno Nicolai , avec qui il se lie d’amitié et qui devient un de ses plus fidèles collaborateurs, tout au long de sa longue carrière.

Compositeur de musique classique, il écrit sa première œuvre en 1957, puis intègre la RAI en 1958 où il ne restera … qu’une journée ! Il se dirige alors vers la composition pour la télévision, la chanson, avant d’écrire sa première musique de film en 1961 pour le second opus du réalisateur italien Luciano Salce : « Il Federale ».

En 1964, c’est son copain de collège Sergio Leone qui fait appel à lui pour composer la musique du film « Pour une poignée de dollars », qui lui apportera la gloire internationale. La suite, on la connaît. Elle est faite de chefs d’œuvre grandioses de la musique de films.

 

Ennio Morricone au Festival de Cannes (2007). Crédit photo : Olivier Strecker©

		
	

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

nunc adipiscing elit. id dolor elit.