Autos/Motos

Top 10 des motos volées en 2018

BMW-R-1200-GS-Adventure-2018-700px

Le « top ten 2018 » des 2 et 3-roues les plus volés en France, établi par la Mutuelle des Motards, est le seul classement de ce type disponible. Une fois encore, les modèles les plus diffusés restent les plus dérobés, effet de mode oblige. L’influence des réseaux organisés, qui alimentent le trafic de pièces détachées, est sensible tant sur les machines haut de gamme, type BMW R 1200 GS, que sur les engins « tendance », tel le scooter Vespa 125.

top 10

Dans un contexte favorable de diminution générale (- 42 % entre 2008 et 2017), les vols de 2 et 3-roues motorisés sont une nouvelle fois orientés à la baisse en 2018 par rapport à l’année précédente (- 9 %). Pour autant, motos et scooters représentent encore un tiers (32,7 %) du total des véhicules volés alors que le parc roulant est 8,5 fois inférieur (sources : Ministère de l’Intérieur).

Sans surprise, le Yamaha T-Max conserve la première place de ce classement peu enviable. Cela semble démontrer que les voleurs contournent sans difficulté le dispositif de protection antivol installé de série sur ce modèle. Cette réputation de scooter facile à voler serait-elle la cause de la désaffection des clients ? Toujours est-il que les ventes de cet engin ont enregistré une baisse significative en affichant 3 266 immatriculations en 2018 contre 4 571 l’année précédente (- 28,5 %).

Influence des réseaux de trafic

La seconde place échoit cette année à la BMW R 1200 GS, particulièrement ciblée des voleurs depuis 2017, comme l’a rappelé la Mutuelle à plusieurs reprises. « Difficile de ne pas envisager que ces méfaits soient l’œuvre de réseaux qui agissent sur commande. Nous avons déjà constaté ce type de phénomène il y a quelques années au sujet des Harley-Davidson, puis les choses se sont normalisées dès que la bande de trafiquants a été mise hors d’état de nuire. Dans tous les cas, les équipements antivols installés en série (clef codée, « smartkey, « Keyless ») n’ont pas d’effet constatable », relève Éric Marot, expert en analyse du risque à la Mutuelle. Les dix machines présentes dans ce classement sont d’ailleurs toutes équipées d’un tel dispositif, ce qui démontre une nouvelle fois que le vol ne passe pas forcément par le démarrage du véhicule, et qu’interdire celui-ci n’est pas suffisant. En effet, les vols par enlèvement ou en déplaçant le 2-roues pour le soustraire à la vue de son propriétaire et avoir ainsi le champ libre afin de le neutraliser plus tard représentent la majorité des larcins.

Protection mécanique et point d’attache fixe

Pour rendre son véhicule moins attrayant aux yeux des malfaiteurs, l’utilisation d’un antivol mécanique (impérativement classe SRA ou Certifié NF, recommandé par la FFMC) relié à un point fixe (poteau, barrière, etc.) reste la meilleure des parades.

Attention, l’antivol doit être mis également dans un garage ou un parking fermé, où se déroulent 25 % des vols.

Tous les conseils pour protéger efficacement son 2-roues, pour trouver les lieux de stationnement à privilégier ou encore pour bien entretenir son antivol sont disponibles dans le livret « Ras le vol » élaboré par la commission Stop-vol de la FFMC, téléchargeable directement ici. Retrouvez également tous les conseils de la Mutuelle ici.

Top 10 Mutuelle des Motards et 2 et 3-roues les plus volés en 2018

Le top 10 de la Mutuelle des Motards n’est pas établi en valeur absolue (nombre de vols) mais selon la fréquence des vols, c’est-à-dire selon un ratio entre le nombre de véhicules assurés et le nombre de véhicules volés.

Seuls les véhicules dont le nombre de contrats avec garantie vol est suffisamment conséquent sont pris en compte pour que les statistiques soient fiables. Ces statistiques sont nationales. Suivant les régions, le classement peut s’avérer différent en fonction des « coutumes » locales. Mais quelle que soit la région, le T-Max arrive en tête.

Notez la présence de 6 scooters ou assimilés dans ce classement. Les conducteurs urbains sont davantage exposés au risque de vol, ce qui explique pourquoi il est généralement plus cher de s’assurer en ville qu’à la campagne.

IMG_3218

Laisser un commentaire