Autos/Motos

Moto Guzzi fête ses 100 ans en 2021.

Une histoire d’amitié

L’histoire de Moto Guzzi est d’abord une histoire d’amitié. Celle de trois hommes ; Carlo Guzzi, Giorgio Parodi et Giovanni Ravelli. Pilotes dans l’aviation italienne durant la première guerre mondiale, le trio s’était promis de créer une entreprise de fabrication de motos au sortir du conflit. Mais en 1918, l’avion de Giovanni Ravelli est abattu et c’est à deux que le projet Guzzi aboutira.

Le fabricant italien de motos Moto Guzzi fête ses 100 ans en 2021. À cette occasion, le constructeur transalpin annonce le retour des journées mondiales Moto Guzzi du 9 au 12 septembre 2021, en son fief de Mandelo Del Lario. Et pour célébrer dignement ce centenaire, une version spéciale des V7, V9 et V85 TT sera commercialisée dans le courant de cette nouvelle année.

Le 15 mars 1921, la société est fondée par Giorgio Parodi et Carlo Guzzi. En mémoire de leur ami mort au combat, ils décident d’adopter l’aigle, symbole de leur escadrille, pour représenter leur marque.

2021 : une année riche d’initiatives

Aujourd’hui, un siècle d’histoire, cent ans de splendides motos, de victoires, d’aventures et de personnalités légendaires ont bâti le mythe de la marque de l’aigle.

Moto Guzzi célèbre cet anniversaire extraordinaire avec une année 2021 riche d’initiatives qui atteindra son point culminant lors des Journées mondiales Moto Guzzi, prévues à Mandello del Lario du 9 au 12 septembre.

Les Journées mondiales Moto Guzzi incarnent depuis toujours un rendez-vous incontournable pour tous les passionnés et, tant attendues, elles reviennent dix ans après la dernière édition. Des dizaines de milliers de passionnés accourront du monde entier pour vivre un événement unique et inoubliable, rendu possible grâce à la collaboration entre Moto Guzzi, Motoraduno Internatzionale et le comité de la Municipalité de Mandello del Lario.

Séries spéciales V7, V9 et V85 TT

Pour les 100 ans, Moto Guzzi produira une série limitée de ses modèles dans une livrée spéciale du centenaire, qui ne sera disponible sur les V7 V9 et V85TT qu’au cours de l’année 2021. Cette version spéciale commémorative s’inspirera de la légendaire Otto Cilindri V8 et affichera une couleur exclusive, élégante, évocatrice d’une histoire unique et qui trouve son origine dans l’esthétique des motos légendaires ayant marqué l’histoire de l’industrie, dont la plus illustre reste la V8 de 1955.

Une idée folle et visionnaire, une moto extraordinaire née pour participer au championnat du monde en catégorie 500, un projet audacieux au point de vanter des décennies d’avance sur toute la production mondiale de motos.

Moto enduro

Moto Guzzi V85-TT série spéciale « Centenaire »

Moto vintage

Moto Guzzi V9 série spéciale « Centenaire ».

Moto vintage

Moto Guzzi V7 série spéciale « Centenaire ».

Vert et métal

Cette référence dans l’histoire de la moto présentait un assortiment de couleurs très élégant dans son essence purement racing, associant le métal satiné du réservoir au vert du carénage et au cuir de la selle. Des couleurs ayant également caractérisé la 350 Bialbero, l’une des motos les plus glorieuses de l’histoire, dominatrice imbattable de la catégorie 350 en MotoGP, avec l’incroyable record de 9 titres mondiaux consécutifs (5 pilotes et 4 constructeurs) de 1953 à 1957.

Le vert a également été la première couleur « portée » par une Moto Guzzi avec la Normale, le premier modèle, et probablement la plus emblématique des couleurs de l’aigle. Le Design Center l’a réinterprétée au goût du jour dans une finition mate et associée à des couleurs métalliques qui expriment la solidité et l’authenticité de la marque de Mandello Del Lario. Les couleurs du carénage sont associées à une selle rembourrée dans un matériau de couleur naturelle, comme le cuir, pour souligner le souci du détail typiquement italien.

Parmi les détails distinctifs à noter, l’aigle en finition dorée et le logo dédié qui célèbre lui aussi graphiquement les 100 ans de Moto Guzzi.

Un passé chargé d’histoire

C’est donc le 15 mars 1921 qu’est née du siège de Mandello del Lario, dans la même usine où sont encore produites les Moto Guzzi, une entreprise industrielle ayant marqué l’histoire du motocyclisme mondial, avec des motos qui sont entrées dans l’imaginaire collectif, comme la GT 500 Norge (1928) portée au cercle polaire arctique par Giuseppe Guzzi, frère du fondateur Carlo, l’Airone 250 (1939) ou la Galletto (1950) qui a contribué à la motorisation de masse d’après-guerre.

C’est au cours de ces années qu’a été inaugurée la soufflerie, la première au monde dans le domaine de la moto, que l’on peut encore visiter dans l’usine de Mandello, voulue par une équipe soudée composée d’extraordinaires techniciens tels qu’Umberto Todero, Enrico Cantoni et d’un ingénieur sur le point d’entrer dans la légende : le milanais Giulio Cesare Carcano, père de l’incroyable Otto Cilindri, qui était capable d’atteindre les 285 km/h (en 1955) et des prototypes qui, entre 1935 et 1957, se sont adjugés 15 titres GP et 11 titres Tourist Trophy.

Dans les années 60, après les motos Stornello et Dingo, Moto Guzzi donnera naissance au moteur bicylindre en V de 700 cm³ à 90° et transmission finale à cardan, destiné à devenir le symbole même de la Maison de Mandello à travers des modèles légendaires, notamment les V7 Special, V7 Sport, California et Le Mans. Sur cette architecture, le moteur évoluera constamment pour équiper, soutenu par les aides électroniques les plus avancées, les Moto Guzzi contemporaines les plus appréciées comme la gamme V7, V9 dans les versions Roamer et Bobber et la grande voyageuse V85 TT, pionnière du segment des classic enduro.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

amet, dapibus felis sed vulputate, venenatis Nullam elit. Curabitur venenatis,