Autos/Motos Cinéma

Goodyear’ 66: l’histoire des pneumatiques en fond d’écran du film Le Mans 66

Dans les cinémas à partir du 13 novembre en France et en Europe, le film “Le Mans 66” raconte l’histoire du duel historique entre Ford et Ferrari, lors des 24 Heures du Mans 1966, épreuve d’endurance mythique. Pendant cette course les pneumatiques Goodyear ont joué un rôle déterminant et ont amené Bruce McLaren et Chris Amon à la victoire.

Quand Bruce McLaren et Chris Amon remportaient les 24 Heures du Mans 1966, Ford n’était pas la seule société américaine à s’illustrer sur la scène mondiale. La célèbre GT40 Mark II noire courait en Goodyear – même si elle avait commencé la course sur des gommes d’un de ses grands concurrents dans la guerre des pneus de l’époque, Firestone.

Fred Gamble, Dan Gurney, 24 Hours of Le Mans, Le Mans, 11 June 1967. Dan Gurney with Fred Gamble, Goodyear european race divisdion director. (Photo by Bernard Cahier/Getty Images)

« La victoire de McLaren et Amon a amené Goodyear sur la plus haute marche du podium, ce qui étaient notre deuxième succès au Mans » explique Mike Rytokoski, vice-président, directeur du marketing Europe de Goodyear. “Goodyear est particulièrement fier d’avoir joué un tel rôle dans cet événement historique du sport automobile. Nous sommes heureux aujourd’hui d’honorer cet héritage avec notre partenariat avec le film Le Mans 66.”

Le film

Les acteurs Oscarisés (Academy Award®), Matt Damon et Christian Bale, sont les vedettes du film “Le Mans 66”, l’histoire vraie de Carroll Shelby (Damon) visionnaire préparateur de voitures de courses américain et de l’intrépide pilote britannique Ken Miles (Bale). Aux 24 Heures du Mans 66, ils se sont battus ensemble contre les lois de la physique et leurs propres démons pour construire une voiture de course révolutionnaire pour Ford Motor Company et affronter les voitures de course dominantes d’Enzo Ferrari.

La course

Les 24 Heures du Mans de 1966 ont commencé sous la pluie ! Il apparut rapidement que les Goodyear étaient meilleurs que les Firestone. Deux des Shelby, la n°1 de Ken Miles/Denny Hulme et la n°3 de Dan Gurney/Jerry Grant – n’avaient pas de problèmes avec leurs pneumatiques Goodyear, mais McLaren perdait des morceaux de gomme en arrivant en fin de ligne droite des Hunaudières à plus de 300 km/h, au freinage de Mulsanne.

Quand il s’arrêta au relais pour donner le volant à Amon, McLaren négocia avec le responsable de Firestone pour changer de marque de pneus avec Goodyear.A l’arrivée, le lendemain, les Ford survivantes n°2, n°1 et n°5 – la dernière étant celle de l’écurie Holman & Moody des pilotes américains Ronnie Bucknum et Dick Hutcherson – s’alignèrent pour la mise en scène de l’arrivée.

La polémique entre les deux Shelby est toujours d’actualité aujourd’hui, mais l’histoire retient que McLaren et Amon ont gagné sur le fait qu’ils ont parcouru plus de distance dans le même temps de course que la n°1 à cause de la procédure de départ. Mais, sans le changement pour Goodyear, ils n’auraient peut-être pas pu passer cette ligne d’arrivée.

Goodyear Racing

Dans les années qui suivirent, Goodyear remporta 14 fois les 24 Heures du Mans et devint un acteur majeur du sport automobile avec 368 victoires en Grand Prix de Formule 1 – un record toujours inégalé.

Pour la saison 2019-20, Goodyear est de retour en sport automobile en Championnat du Monde d’Endurance. En 2020, le manufacturier reviendra en catégorie LMP2 au Mans.

L’histoire derrière les 24 Heures du Mans 1966 illustre parfaitement l’esprit de passion, de performance et d’innovation de Goodyear”, commente Mike Rytokoski, vice-président, directeur du marketing Europe de Goodyear. “C’est avec ce même esprit que nous avons décidé de devenir, une fois encore, l’un des fournisseurs de pneumatiques du Championnat du Monde d’Endurance FIA. Nous sommes impatients d’être sur la ligne de départ du Mans l’an prochain.”

À propos de Goodyear

Goodyear est l’un des principaux manufacturiers de pneumatiques au monde. La société, dont le siège mondial est à Akron, aux Etats-Unis, fabrique des pneumatiques dans 47 usines réparties dans 21 pays. Présent dans presque tous les pays du monde, le groupe emploie plus de 64 000 personnes. Ses deux centres d’innovation, à Akron (Ohio) au siège de la société et à Colmar-Berg au Luxembourg conçoivent et développent des produits et services à la pointe de l’innovation, qui sont pour la plupart devenus des standards en matière de technologie et de performance.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

leo. Donec non leo elit. Phasellus dapibus dolor