Autos/Motos

Évolution du permis AM : ce qui change pour conduire un 50 cm3

scooter-permis-AM
Depuis le 1er mars, le permis AM, indispensable pour conduire une moto, un scooter ou un quadricycle léger à moteur, évolue. Au menu, une formation répartie sur deux jours et allongée d’une heure, l’obligation pour le conducteur de porter un équipement complet et la mise en place d’un rendez-vous de sensibilisation aux dangers de la route à destination des parents.

Toutes les personnes nées après le 1er janvier 1988 doivent être titulaires du permis AM pour conduire un cyclomoteur d’une cylindrée inférieure à 50 cm3 et limité à 45 km/h maximum (ou 4 kW maximum pour les moteurs électriques).

Ce permis donne par ailleurs le droit de conduire un quadricycle léger à moteur. Pour s’inscrire au permis AM, le candidat doit être titulaire de l’attestation scolaire de sécurité routière de premier ou de second niveau (ASSR) ou de l’attestation de sécurité routière (ASR). Lors de son inscription, l’élève reçoit un livret de formation (papier ou numérique) contenant un questionnaire préalable qu’il doit compléter avant de commencer sa formation. Ce livret est un outil pédagogique et d’échange entre l’enseignant, l’élève et ses parents.

Formation et sensibilisation

Le nouveau texte en vigueur concernant le permis AM précise :

  • Le nombre d’élèves en circulation par enseignant est limité à trois. Un point à vérifier préalablement lors de l’inscription en école de conduite.
  • La durée de formation minimum obligatoire passe de 7 à 8 heures, impérativement réparties sur deux demi-journées. En effet, il n’est désormais plus possible d’enchaîner plus de 4 heures d’apprentissage par jour.
  • L’heure supplémentaire de formation, qui clôture le cursus, est consacrée à la sensibilisation aux dangers de la route. À cette occasion, les mineurs doivent nécessairement être accompagnés d’au moins un parent ou un représentant légal.

À l’issue de cette dernière heure, l’enseignant délivre alors à l’élève une attestation de suivi de la formation.

Équipement complet

L’autre grande nouveauté précisée par le texte de loi concerne l’équipement vestimentaire requis pour pouvoir se présenter en école de conduite, suivre la formation, puis passer l’examen pratique :

  • l’équipement de base requis pour la moto est obligatoire (casque et gants homologués)
  • l’élève doit également porter un blouson ou une veste à manches longues (les coupe-vents ne sont pas autorisés), un pantalon ou une combinaison ainsi que des bottes ou des chaussures montantes (bottes en caoutchouc proscrites).

En cas d’équipement non-conforme, l’élève se verra interdire l’accès à la formation.

Source Mutuelle des Motards

Laisser un commentaire