Autos/Motos

ESSAI : Peugeot 5008 PureTech 180 EAT8

Un grand de Sochaux.

On est à bord du Peugeot 5008, deuxième génération lancée en 2017 et actuel leader sur le marché des SUV de 7 places en France et en Europe. Aujourd’hui le compagnon idéal des familles s’offre une nouvelle motorisation : un bloc essence de 180 chevaux épaulé par une boite automatique double embrayage à 8 rapports. L’ensemble apporte de la légèreté et une conduite coulée. Le Peugeot 5008 est dynamique et plaisant à mener grâce à un châssis toujours au-dessus du lot.

20190130211742peugeot1

Ce 5008 essence, s’il n’est pas malmené, consomme moins de 6 litres aux 100. Au quotidien, accélérations et reprises ne manquent jamais de consistance. Et quand le besoin de puissance se fait sentir, il suffit d’activer le mode Sport pour lâcher les chevaux. Dans cette configuration, la consommation peut flirter avec les 12 litres.

Dynamisme et espace à bord.

A l’arrière, l’absence de tunnel de transmission améliore encore le confort pour celui qui est assis au milieu, car ici, les sièges sont strictement identiques. Le coffre est facile d’accès grâce à un seuil de chargement au niveau des genoux et dispose d’un hayon motorisé bien pratique.

20190130211743peugeot3

 

Et si vous voulez profiter de tout l’espace de chargement, les 2 places supplémentaires du 3ème rang, qui peuvent se rabattre et disparaitre sous le plancher, peuvent également être tout simplement déposées. Pour l’avant, l’habitacle est original avec son fameux i-cockpit orienté vers le conducteur. Evidemment la tablette centrale est tactile et on retrouve juste dessous, des touches piano pour les principaux raccourcis comme la clim ou la navigation. Ici l’assemblage et les matériaux utilisés n’ont pas à rougir de la concurrence allemande.

20190130211745peugeot5

Le 5008 respire bon la qualité de fabrication… Pour les  motorisations, deux diesels sont proposés 130 et 180 chevaux si vous roulez réellement plus de 25.000 km par an et deux propositions essence, 130 chevaux, un peu juste pour une famille et ses bagages et puis notre coup de cœur, ce bloc PureTech de 180 chevaux, qui aura le mérite de ne pas être interdit des centres des grandes villes d’ici 4 à 5 ans.

Pour les tarifs, la version d’accès dépasse à peine les 27.000 €, pour atteindre 45.000 € avec la version GT en Hdi. Pour notre modèle PureTech 180 chevaux en finition Allure, comptez près de 38.000 €, au cœur du marché.

Christophe Dameron 

20190130211747peugeot7

 

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

commodo venenatis, tempus sit odio ultricies sem,