Autos/Motos

Essai : Nouvelle Hyundai Ioniq

Profitant d’une position unique sur le marché avec trois motorisations électrifiées (hybride, hybride rechargeable et 100% électrique),  la berline Ioniq évolue pour encore plus d’efficience et d’agrément de conduite. Et elle a le mérite de s’adapter à aux besoins du client.

Une Belle sur prise

La berline compacte vertueuse du constructeur sud-coréen se refait une beauté. Et offre toujours trois propositions en fonction de l’utilisation. Hybride simple, (79g CO²/km) pour un usage essentiellement routier avec une petite autonomie électrique réservée aux passages en ville, Hybride rechargeable, (26g CO²/km) adaptée aux trajets hebdomadaires domicile-travail (53 km en tout électrique) sans contraintes pour les longs déplacements du week-end et 100% électrique (0g CO²/km) pour les déplacements quotidiens sans soucis.

D’autant que cette nouvelle version « electric », forte d’une motorisation de 136ch et d’une batterie qui passe de 28 kWh à 38,3 kWh, dispose d’une autonomie de 311 km, (100 km de gagnés par rapport à la version précédente) rechargeable en moins d’une heure sur une borne rapide ou en 14 heures sur une simple prise à la maison. L’exercice du 0 à 100 km/h s’effectue en 9,7 s et l’on apprécie toujours la capacité de la voiture à s’extraire rapidement au feu vert. 

Belle dotation

Cette nouvelle version hérite de jantes alliage, de boucliers redessinés et d’une panoplie complète d’aides à la conduite. A commencer par le GPS, qui, en fonction du profil de la route, informe le conducteur lorsqu’il est temps de lâcher l’accélérateur (afin d’économiser la charge) pour rejoindre le prochain Stop ou à l’arrivée d’un rond-point. Malin.

La Ioniq est également dotée du régulateur de vitesse adaptatif qui assure l’arrêt et le redémarrage dans les embouteillages. Disponibles encore, les services connectés Blue Link, qui permettent, comme sur une Tesla, de verrouiller ou déverrouiller le véhicule à distance depuis son smartphone, de localiser la voiture ou de régler la clim avant de monter à bord.

A vivre, quelle que soit sa configuration, la Ioniq se révèle extrêmement confortable et prévenante, avec un habillage intérieur cossu, des commandes tactiles agréables et un environnement dont la finition n’a pas été galvaudée. Gage de tranquillité, les batteries viennent du sud-coréen L.G et l’auto est garantie 5 ans, kilométrage illimité. La Ioniq est facturée à partir de 27.750 € pour l’hybride, 36.800 € pour l’hybride rechargeable et 34.900 € pour l’électrique.

Notez que la version hybride est proposée en finition Business à 28.850 € avec en supplément un chargement de mobile par induction, un frein de parking électrique, le système audio premium Infinity, la cartographie navigation Europe avec mise à jour à distance. 

Christophe Dameron 

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

nunc elit. Nullam nec Curabitur porta. venenatis eleifend velit, lectus amet,