Autos/Motos

ESSAI DS7 Crossback .A bord de la voiture Présidentielle

325018056

Vous avez encore en tête les premières images d’Emmanuel Macron descendant les Champs Elysées dans sa voiture officielle l’an dernier… Et bien cette DS7 est désormais disponible dans les showrooms DS World. Vous ne pourrez pas manquer d’ailleurs les spots de pub que distille la marque sur les chaines de télévision en ce moment, au son d’une Marseillaise revisitée.

 

Alors on a pris son volant cette semaine. Et le premier contact est un vrai clin d’œil. La voiture vous allume littéralement du regard avec ses phares qui pivotent à 180°. Pour faire le show, il y a aussi les feux diurnes verticaux et des clignotants à défilement. Alors qu’à l’arrière, la signature lumineuse est assurée par des feux également à LED dont le motif en 3D en forme d’écailles a été gravé par laser. A l’intérieur également la magie opère, peut-être un poil bling-bling avec de l’aluminium guilloché et des formes trapézoïdales pour les interrupteurs ou les compteurs. Cela dit les matières sont cossues, bien assemblées comme sait le faire DS Automobiles avec raffinement. Ici c’est du cousu main. Pour la touche d’originalité, on remarque encore cette montre BRM qui se découvre en haut de la planche de bord à chaque mise en route.

042

 

A Bord de ce SUV Prémium, l’atout Numéro 1 c’est le confort, avec des sièges massants, chauffants et ventilés, mais surtout avec une suspension pilotée, complétée par une caméra infrarouge qui lit en permanence le profil de la chaussée pour prévenir la moindre dégradation, en modifiant l’amortissement.

Le bonheur intérieur

Le cocon est douillet, avec beaucoup de place pour les passagers, alors que l’encombrement extérieur est relativement contenu. Pour vous donner une idée, le DS7 Crossback est moins long qu’un Audi Q5. A l’arrière, l’habitabilité est même au-dessus de la moyenne, c’est une vraie 5 places dont le dossier de la banquette peut se régler électriquement.

DS_DS7_Crossback_2017_f84a3-1200-800

 

 

Au niveau sécurité, tout y est, même la vision nocturne infra-rouge ou encore le détecteur de vigilance qui garde un œil en permanence sur le conducteur, le rappelant à l’ordre au moindre assoupissement ou si ce dernier à un peu trop tendance à ne pas fixer ses yeux sur la route. Pour l’instant, un seul moteur, bien connu chez PSA, le HDi 180 couplé à la boite auto EAT8, qui équipe notamment les 308, 3008 et 5008 Peugeot. Le DS7 pourra très vite bénéficier d’un bloc d’accès BlueHDi de 130 ch associé à une boite mécanique. Côté essence, le haut du panier sera représenté par la nouvelle motorisation PureTech 225 auto EAT8.

DS7 M

 

 

Pour 2019 est annoncée une version hybride rechargeable qui associera un moteur thermique à deux moteurs électriques arrière permettant à cette DS 7 de bénéficier d’une transmission intégrale, disposant d’une autonomie de 60 km en mode 100% électrique et offrant une puissance cumulée de 300 ch. L’élégance à la française à un prix : entre 31.200 € et 48.900 € selon les motorisations et les finitions.

Christophe Dameron

 

Nouveau SUV DS 7 Crossback | Découvrez-le et Réservez-le‎

 

 

Laisser un commentaire