Autos/Motos

ESSAI : Audi Q8

Audi Q8

100.000 € dans une Audi, ça vous dit ?  

Vous connaissiez l’imposant Q7, voici le Q8. Dernier né de la firme aux anneaux.

Un SUV très haut de gamme, rival des BMW X6 et Mercedes GLE Coupé, notre Q8 partage sa plateforme avec le Lamborghini Urus. 5 mètres de long, 2 mètres de large pour une carrure athlétique, tout en muscles, perché sur des jantes de 22 pouces. Et pourtant, ce gros joujou se conduit comme une Twingo.

Audi Q8

Il dispose d’une transmission intégrale, d’un amortissement piloté et surtout de roues arrière directrices, qui jusqu’à 60 km/h, transfigurent son comportement en améliorant son agilité. Pour l’instant le Q8 ne dispose que d’un seul moteur: le 50 TDi.

A1814680_overfull

Un V6 3 litres de 286 chevaux, vigoureux et mélodieux. Associé à une boîte automatique à 8 rapports, ce moteur se coupe à vitesse stabilisée pour économiser du carburant. Du coup, pour un tel engin, la consommation est plutôt contenue: 7 litres aux 100km en moyenne, le tout dans un grand silence intérieur grâce au double vitrage. Une performance au regard des vitres latérales qui sont sans encadrement.

Equipement ultra-complet 

Rien… Il ne manque rien à bord ! De l’espace à revendre, c’est un 5 places avec un coffre impressionnant et beaucoup d’aisance pour les passagers arrière. A l’avant des sièges massants, ventilés, réfrigérés avec une planche de bord raffinée et une dotation dernier cri.

Ici c’est du 100% numérique, avec commande vocale ou pavé tactile. L’écran inférieur se concentre sur les fonctions confort de la voiture. Celui du haut vous permet de gérer toute la partie multimédia et la navigation. Le conducteur a face à lui le traditionnel virtual cockpit, proposé de série sur ce modèle.

A187743_overfull

 

Côté technologies, le Q8 fait le plein avec 39 systèmes d’assistances à la conduite gérées par un module qui s’occupe de récolter et analyser les données émanant des 24 capteurs que peut compter l’Audi. De quoi s’approcher toujours un peu plus de la conduite autonome. Cela permet entre autres de modéliser, en 3D et en continu, l’environnement du SUV, de choisir quand ralentir, freiner, arrêter le moteur via un système Stop&Start particulièrement évolué, ou encore tourner et gérer une remorque en marche arrière, le tout du bout des doigts.

A187744_overfull

 

Une machine à avaler les kilomètres qui dans quelques semaines, sera également disponible en essence, un V6 TFSi de 340 chevaux qui permettra au mastodonte d’abattre le 0 à 100 en moins de 6 secondes.

Christophe Dameron

 

Laisser un commentaire