Autos/Motos

ESSAI : AUDI A7 Sportback

1I1A7236_preview

Un nouveau vaisseau signé Audi

Après la nouvelle A8, Audi dévoile son A7. Coupé 4 portes décliné de la limousine de prestige, dans laquelle on retrouve évidemment toute la technologie embarquée à bord de son aînée. L’A7 Sportback, c’est d’abord une beauté des lignes. Le coup de crayon ne laisse pas indifférent et le design est d’ailleurs un élément majeur de cette GT.

1I1A7923_preview

 

On note une calandre plus large, des passages de roues très marqués, un arrière souligné par un bandeau lumineux qui traverse la base du hayon, et une carrosserie élancée. Comme dans le modèle précédent, le train arrière est fuselé comme celui d’un yacht. Le long coffre se termine en un bord arrondi prononcé, d’où un aileron arrière rétractable se déploie automatiquement à 120 km/h. De nuit, ce vaisseau spécial est encore plus marquant. Avec sa technologie Matrix Led, l’A7 est en plein phare en permanence, sauf pour le véhicule qui arrive en face, et ses feux laser ont une portée de 600 mètres. A l’intérieur, c’est l’ultra confort, très habitable.

1I1A7638_preview

 

La planche de bord est personnalisable avec différentes essences de bois ou de laques. La console centrale est orientée en direction du conducteur, mettant en avant la sportivité de la Gran Turismo. Quatre valeurs essentielles caractérisent le concept de l’intérieur : l’avant-gardisme, la sportivité, l’intuitivité et la sophistication. Le poste de conduite est épuré. Seulement 4 interrupteurs, tout se commande en fait grâce à deux grands écrans tactiles haute résolution. Ici Audi a pensé à simplifier l’utilisation de l’A7 à la manière de l’iPhone.

Facile à vivre, facile à piloter 

Elle se débrouille presque toute seule. Je ne vous présente plus la conduite quasi autonome, 24 capteurs, sensors, caméras qui fonctionnent en continu pour votre sécurité, avec sur cette auto 39 assistances pour faciliter la vie du conducteur…  Evidemment, la Grand Tourisme Audi est équipée du Park Pilot, pour pouvoir sortir son véhicule d’une place étroite à l’aide de son smartphone.

L’A7 Sportback dispose d’un nouveau châssis. Le système Quattro apporte avec régal du dynamisme au véhicule et les 4 roues directrices facilitent les manœuvres en ville pour cette voiture de pratiquement 5 mètres de long. Deux moteurs proposés au lancement : 55 TFSi essence  340 chevaux et  50 TDi de 286 chevaux. Des blocs qui disposent de la technologie micro hybridation.

1I1A7236_preview 1I1A7525_preview

 

En clair l’A7 peut avancer en roue libre, moteur coupé, entre 55 et 160 km/h, sur route plane,  en descente et en ligne droite, et l’alterno-démarreur peut redémarrer la voiture en douceur lorsque c’est nécessaire. Avec à la clé une économie moyenne de 0/7 litres aux 100.

L’A7 Sportback à partir de 73 mille euros, sans les options.

Christophe Dameron

Laisser un commentaire