Autos/Motos

ESSAI : Audi A1

logo_7

Une Audi mini

Basée sur la plateforme de la Volkswagen Polo, cette petite Audi, qui mesure tout de même autant que les anciennes A3, voit son empattement s’allonger de 10 centimètres. Un embonpoint qui profite aux passagers et aux bagages avec un coffre digne de ce nom. L’A1 a progressé en confort et en habitabilité. Fini les versions coupé, la nouvelle entrée de gamme de la marque aux anneaux se décline uniquement en version Sportback, autrement dit, 4 portes et hayon.

Audi_A1_2018_c2a57-1200-800

 

Terminé donc les exercices de contorsion pour accéder aux places arrière, et cette fois il y a des centimètres supplémentaires pour les jambes. A conduire, l’Audi A1 se montre efficace et rassurante et le conducteur prend beaucoup de plaisir à son volant. L’auto est joueuse et elle colle à la route. Coté moteurs, l’A1 de seconde génération fait l’impasse sur le diesel. Que de l’essence.

Avec au cœur de la gamme, une version 30 TFSI qui n’affiche que 116 chevaux, mais qui pourrait presque passer pour une sportive. Combinée à la boite S tronic à 7 rapports, les démarrages sont virils, peut-être un peu trop pour les passagers et il est fortement conseillé de désactiver la fonction stop and start. 

A186771_medium

Un look canon 

On remarque d’emblée son nouveau design acéré. Elle apparait beaucoup plus masculine que la génération précédente. Comme à l’extérieur, le changement esthétique à l’intérieur saute aux yeux. L’A1 Sportback dispose d’un grand écran, haute définition, et le cockpit virtuel est de série sur toutes les finitions.

téléchargement

 

L’équipement est complet avec l’aide au freinage d’urgence, l’alerte de franchissement de ligne, le régulateur de vitesse adaptatif et les feux à LED avec clignotants dynamiques. La gamme débute à 20.000 €.

Mais sur notre modèle d’essai 30 TFSI Desing Luxe, avec quelques options, le tarif monte à plus de 34.000 €. Facture salée pour la citadine Prémium dont certains plastiques intérieurs sont indignes de la catégorie.

Mais au final, cette auto est attachante, agréable à vivre et performante. Avec, dans sa dotation de série, une partie de la haute technologie embarquée à bord des grandes berlines de la marque.

Christophe Dameron

 

Laisser un commentaire