Autos/Motos

ESSAI : Alpine A110 Première Edition

2017 - ALPINE A110 drive tests in Aix-en-Provence region

La berlinette bleue 

L’Alpine A110 fait son come-back dans une version modernisée. Mais toujours aussi attirante que son illustre ancêtre, également sortie de l’usine de Dieppe dans les années 60. Le look de l’A110  rappelle sa devancière, d’abord avec ses 4 phares ronds à l’avant et la fameuse nervure de capot. Et à l’arrière, les feux et la lunette arrondie si typique sont aussi de la partie.

3

Une bouille sympathique qui se traduit dans la rue par des demandes de selfies devant l’auto, ou des pouces levés sur son passage. Une fois installé dans le siège baquet, on se retrouve au niveau du trottoir, bien calé, mais sans pouvoir régler la hauteur de l’assise ni l’inclinaison du dossier.

2018 - ALPINE A110 Légende

C’est une vraie voiture de course, ultra plaisante à piloter, maniable à souhait et surtout très réactive notamment grâce à sa boite auto double embrayage à 7 rapports, qu’il est possible de commander par les palettes au volant.

75556_2016_-_Show-car_Alpine_Vision

 

A l’intérieur, Alpine mêle rétro et futurisme : le tableau de bord est digital, à la fois élégant et assez dépouillé. Mais on se demande pourquoi Renault est allé emprunter pour cette beauté, le système multimédia de Suzuki, compliqué à utiliser. On lui pardonne au regard de sa fabuleuse tenue de route.

Les chiffres parlent 

Sous le capot arrière, 252 chevaux avec le même moteur, 1 litre 8, que dans le Renault Espace, mais l’Alpine est un poids-plume. Moins de 1.200 kilos sur la balance, conducteur compris. Autant dire que le couple est au rendez-vous, avec un 0 à 100km en 4 secondes 5. Quand on enfonce la pédale de droite, départ arrêté, c’est un énorme coup de pied que vous prenez dans le derrière, avec une vitesse de pointe limitée à 250 km/h. L’Alpine sait également se faire entendre avec un échappement qui pétarade en rétrogradant, et plus encore en enclenchant le mode Sport.

2018 - ALPINE A110 Pure

Pour les tarifs, notre modèle Première édition, à 58.500 € n’est déjà plus à la vente. Les 1955 exemplaires, en hommage à l’année de création de la marque Alpine par Jean Rédélé, ont tous été vendus en 48 heures, lorsque Renault à ouvert les commandes en décembre 2016.

Il faudra désormais compter sur les deux versions de série de l’Alpine, Pure et Légende, entre 50 et 60.000 €, pour vous offrir beaucoup de bonheur et de nostalgie avec cette bobinette alléchante et séduisante. A tel point qu’elle vient d’être élue Sportive de l’Année, par nos confrères du magazine Echappement.

Christophe Dameron

Laisser un commentaire