Autos/Motos

EMPRUNTER LES PISTES CYCLABLES DANS PARIS VOUS COÛTERA 135 EUROS POUR LES MOTOS ET SCOOTERS

IMG_7304-1024x768

Depuis le 1er octobre 2018, les scooters et motos qui emprunteront les voies réservées aux cyclistes dans Paris seront verbalisés. Les infractions seront constatées par des agents assermentés (une trentaine), placés dans une salle de surveillance et aidés de 962 caméras de surveillance.

 

Mettre un coup de pression

La mairie de Paris veut mettre la pression sur les deux-roues motorisés qui empruntent les voies cyclistes. Une démarche qui fait suite aux nombreuses demandes des associations de cyclistes, qui souhaitent récupérer leur espace de circulation.

135 euros d’amende sans retrait de points

Depuis  lundi 1er octobre 2018, tous les contrevenants en scooters et motos seront verbalisés s’ils empruntent les voies réservées aux vélos, grâce aux 962 caméras de surveillance mises en place à cet effet dans la capitale. La rue de Rivoli sera particulièrement surveillés, depuis la mise en place de larges voies cyclables en début d’année, plutôt vides pour le moment. Un endroit où, en cas de bouchons, circuler à deux-roues motorisé deviendra donc impossible, compte-tenu des hautes bandes bétonnées que la mairie de Paris a fait installer entre la piste cyclable et la voie réservée aux usagers.

La sanction

Si vous êtes photographié par l’arrière en stationnant ou circulant sur une voie réservée aux cyclistes, il vous en coûtera 135 euros d’amende, que vous recevrez directement à votre domicile.

À noter que depuis le début 2018, la mairie de Paris a émis plus de 30 000 amendes : 10 982 pour circulation ou stationnement sur les pistes cyclables et 21 094 sur les voies réservées aux bus.
Ce type d’infraction n’entraîne pas de perte de points.

Laisser un commentaire