Voir/Lire/Ecouter

Lire:ROUGE, histoire D’UNE Couleur De Michel Pastoureau

Rouge

Le rouge omniprésent de nos jours n’a pas toujours été apprécié. Cette couleur fut très appréciée dans l’antiquité grecque, les romains aimaient aussi ce rouge. Par contre, au Moyen Âge en Europe, la religion adopte cette nuance mais il s’agit aussi de l’enfer.

Les femmes de mauvaises vies en faisaient flores car celles-ci adoraient le carmin pour leurs vêtements. L’auteur remarque que le rouge va bien avec le gris et que ce duo constitue un signe de grandes espérances. Il note également que cette couleur va bien aux tuiles comme aux briques.

Le rouge, c’est aussi une couleur à bannir car elle représente un danger de mort ou de grand malheur. Dionysos appréciât cette couleur à laquelle il donnait plusieurs noms comme grenat, vermillon, garance ou pourpre. Au moment de l’empire, le pourpre représentait un grand luxe. Plus tard Lénine et le Chinois du Petit Livre rouge en firent leurs choux gras. Du 13ème au 17ème siècle cette couleur fut bannie au profit du bleu qui réunissait tous les suffrages. Ce qui ressort de cet ouvrage, c’est que tous les pays d’Europe continentale avaient les mêmes goûts au même moment. Ils aimaient le rouge ou le détestaient.

Dans la Bible il était spécifié que les prostituées étaient vêtues de rouge et d’écarlate. Luther et Mélanchthon de Florence se vêtissent de noir car le rouge resta associé à la colère et au pape. Il faudra attendre 1610-1680 pour que le frère de Louis XIV porte des chaussures avec des talons rouges.

Plus près de nous, à l’automne 1914, dans le Chemin des Dames, les poilus portaient des pantalons garance, un rouge vif qui faisaient d’eux des cibles très reconnaissables pour l’ennemi.

Fort heureusement, le rouge fait maintenant largement partie des couleurs de notre environnement, telles les parties de gauche ou encore les chaussures Louboutin.

Ce livre sur la couleur rouge est très intéressant et très bien documenté.

index

sur 5  :)

216 pages, Seuil

39 €. 24 x 24,5 cm

Collection Beaux Livres

D. LE FUR

Laisser un commentaire