Voir/Lire/Ecouter

Lire:Cinq LAMES d’acier De Cilla & Rolf BORJLIND

7

Ce roman démarre avec une Olivia qui ne sait vraiment pas ce qu’elle veut. Adoptée par une famille suédoise mais native du Mexique, elle ne sait pas après son diplôme qui lui permet d’entrer dans la police, si elle rejoint les forces de l’ordre ou si elle repart dans son pays d’origine.

Alors, elle décide de partir pour le Mexique où elle se fait sauter par le veilleur de nuit d’un l’hôtel où elle réside. Après quoi elle retourne en Suède et décide de changer de nom car son nom suédois ne lui plaît pas. Pour faire latino, elle choisit de s’appeler Riviera comme une chicano. Pendant ce temps, Tom ex-flic devenu clochard remonte la pente à petits pas. Il est devenu pote avec une ex call girl tombée dans le caniveau comme lui.

Quand il reprend des forces, il renoue avec un ami, Abbas El Fassi, un Nord-Africain qui le convie à Marseille où ce dernier exerçait le métier de lanceur de couteaux dans un cirque. C’est là qu’il était raide dingue d’une artiste de cirque. Le big problème pour Abbas El Fassi, c’est son amour n’était pas partagé et qu’elle a terminé comme star dans des films porno avec une drôle de fin car on ne sait pas si elle est décédée par voie naturelle ou assassinée.

Tom connaissait un flic de la cité phocéenne qui lui explique les conditions de la mort de cette nana en ajoutant qu’un certain Mickey serait l’assassin. Il aurait d’ailleurs un tatouage très reconnaissable. Abbas El Fassi se fait presque trucidé d’avoir été trop curieux.

Pendant ce temps, Olivia découvre que son voisin ne s’est peut-être pas suicidé mais aurait été ziggouillé. Il existe un côté ping-pong dans ce roman écrit à deux mains et qui se déroule entre Marseille et Stockholm. Cilla et Rolf se débrouillent à la fin pour que tous les personnages participent à un feu d’artifice et où les rebondissements se font multiples.

Un polar étonnant

lot-4-pistolet-alarme-vintage

512 pages, Seuil

23 €. Format 22,5 x 14,5 cm

D. LE FUR

dl@infos-7.com

Cover

Laisser un commentaire