Voir/Lire/Ecouter

La guerre d’Indochine par Willy Rizzo du 21 septembre au 1er décembre

news_38197_0

Le studio Willy Rizzo présente pour la première fois une rétrospective de 34 photos argentiques originales des reportages en 1950 et 1952 en Indochine.

Envoyé en Indochine en 1950 et 1952 pour couvrir les « incidents », Willy Rizzo travaille avec un Leïca doté d’un objectif 35 mn, de 2 Rollei-flex, 4 flashs électroniques avec extension, une Linhoff avec un 80 mn et un pied. Il théâtralise le conflit, la guerre n’est qu’une suite de moments de préparation, une série d’attentes. Ses photos déplaisent et agacent le commandement, qui les considère « spectaculaires ».

1952_Le_colonel_Moneglia_installe_son_emetteur_radio_lors_de_luoperation_e__Lorraine_u

1952- Le colonel Moneglia installe son émetteur radio lors de l¹opération « Lorraine » © Willy Rizzo

Ces photos sont le reflet d’une époque, de lieux, de l’Histoire. Willy Rizzo photographie l’armée française mais également les villes, les visages, les cadoïstes, les prisonniers malgré l’interdiction, la tension lors des couvres-feu…

Ces 34 photos originales sont vendues en tirages argentiques noir et blanc ou couleur en édition signée et numérotée,  limitées à 8 exemplaires.

La guerre d’Indochine
Un photographe à contre-emploi
par Willy Rizzo
du 21 septembre au 1er décembre – Studio Willy Rizzo – 12 rue de Verneuil 75007
image à la une Au coeur de la bataille du Tonkin, on appelle déjà Na Sam le Verdun d’Indochine © Willy Rizzo

Laisser un commentaire