Divers

LIRE – LA DETTE De Mike NICOL

La Dette

Ce roman fait partie des pépites que l’on aimerait bien découvrir plus souvent. Avec La Dette, tous les ingrédients sont là dès le départ avec en prime le dépaysement apporté par la ville du Cap en Afrique du Sud. Très vite le lecteur comprend qu’il vaut mieux avoir un Glock 17 dans la boîte à gants de la voiture et un Ruger à la ceinture caché par les pans de la chemise.

Mace et Pylon s’occupent de la protection des VIP en visite dans le pays. Avant de devenir d’honnêtes citoyens, le trafic d’armes constituait leur gagne-pain. Les guerres ne manquent pas en Afrique et les affaires peuvent vite devenir florissantes à condition de ne pas rester trop longtemps dans le métier. Mace vit avec une beauté noire éblouissante, Ouma, et leur fille Crista. Son associé Pylon adopte un schéma similaire.

Un truand notoire et roi de la nuit se rappelle à leur bon souvenir car ils ont une petit dette par rapport à lui. Il s’agit de protéger son fils empêtré dans le trafic de drogue et menacé par une ligue de vertu, sous-marin d’un groupe mafieux. Nos deux héros ne ménagent pas leurs efforts ni leur temps pour remplir leur mission. Pendant ce temps, l’argent ne rentre pas et c’est le moment où Isabella, une ex de Mace, le fait venir à NYC pour lui proposer un deal qu’il ne peut pas refuser, même si cela concerne une activité qu’il a décidé d’arrêter.

Il s’agit tout simplement de récupérer un container d’armes en Angola et de l’échanger contre des diamants. L’affaire ne prendra que deux ou trois jours. En attendant l’affaire de la dette se corse au Cap et Mace préfère la BMW de son équipier à son cabriolet Alfa Romeo quand la situation se fait délicate. Dans ces cas mieux avoir de la réserve de puissance sous le pied. Quand un peu de répit se présente, les deux bodyguards ne crachent pas sur un petit Don Pedro, un mélange de whisky, de liqueur de café et de glace vanille.

Même si les touristes font rentrer de l’oseille dans sa caisse, Mace ne comprend pas pourquoi l’Afrique du Sud attire les étrangers avec ses vents très violents et ses meurtres à chaque coin de rue. De la première page à la dernière l’auteur sait mener son récit de main de maître pour le plus grand bonheur du lecteur.

 

Un polar hard et pur plaisir

560 pages, Ombres Noires, 22,00 €

Format 14X20,5. Broché

 

Dominique LE FUR

 

Chez votre libraire préféré ou sur le site : www.lalibrairie.com

Laisser un commentaire