Autos/Motos

Essai: VOLKSWAGEN POLO

001

POLO : 6ème du nom

Depuis 1975, 17 millions de Polo ont été vendues. Et le Millésime 2018 de la Fourmi à bien grandi : cette sixième Polo est en effet de la même taille que la Golf 3, celle des années 90, 4 mètres 05. La nouvelle Polo a tout d’une grande, par ses dimensions d’abord, même si elle reste une citadine. Et par son équipement surtout, avec une dotation à faire pâlir d’envie les segments supérieurs : conduite semi-autonome, freinage d’urgence jusqu’à l’arrêt, tableau de bord digital avec le choix de la navigation ou des compteurs, pile en face du conducteur, sans oublier les détecteurs d’angle mort et le désormais traditionnel chargeur de smartphone à induction.

Polo_046

 

On peut même personnaliser la planche de bord avec 7 coloris différents. Rien ne fait défaut à bord de la Polo, sauf un petit morceau de plastique à 10€. Depuis quelque temps, le Groupe Volkswagen, a la fâcheuse tendance à faire disparaitre les poignées de maintien en haut du pavillon et c’est agaçant ! Une économie de bout de chandelle qui ne remet toutefois pas en cause la suprématie de cette Polo, une vraie réussite, rassurante et prévenante.

Der neue Volkswagen Polo

 

Conduite rassurante et prévenante

Avec le moteur 1 litre de 95 chevaux associé à la boîte auto DSG, difficile de trouver meilleur compromis pour une citadine. Le 3 cylindres turbo-essence est réactif, la boîte à double embrayage égrène les rapports avec douceur et pour plus de confort, on peut opter pour l’amortissement piloté contre un supplément de 440 euros. Pour parler budget, cette version est facturée 19.650€, avec un prix d’entrée à 14.430€.

Polo_072

 

C’est tout de même 2 à 3 mille euros de plus que ses principales rivales, à commencer par la Ford Fiesta, mais la Volkswagen bénéficie toujours d’une aura supplémentaire sur le marché de l’occasion, avec une qualité perçue nettement supérieure, aussi bien à l’intérieur qu’à l’extérieur. Aucun défaut de finition.

Ce qui n’est sans doute pas étranger au fait que la Polo est aujourd’hui la voiture importée la plus vendue en France.

Christophe Dameron

Laisser un commentaire