Autos/Motos

Essai AUTO: La Suzuki Swift fait peau neuve.

2017_suzuki_swift_review_header

La Swift, c’est un peu la Mini de chez Suzuki. Même bouille ramassée et trapue, un condensé assez sportif qui donne l’impression d’être dans un kart, à son volant. Cette Swift, c’est un modèle important pour la marque japonaise, son best-seller. Et cette citadine à l’avantage d’être à la croisée de deux segments : un peu plus grande qu’une Twingo, mais plus condensée qu’une Clio. 3 m 84 exactement pour la longueur, autant dire qu’en dessous de 4 mètres on trouve beaucoup plus facilement une place de stationnement dans les grandes villes.

prix

A ce propos, parmi les nouveautés de la Swift version 2018, on a récupéré une caméra de recul, pour faciliter les manœuvres. En revanche on peste sur l’impasse faite par Suzuki sur les radars de recul, qui étaient pourtant présent sur le modèle précédent ! Bref ça n’enlève rien au charme de cette petite bien pratique, si ce n’est qu’on aurait bien voulu garder ses pare-chocs aussi lisses qu’au premier jour.

Plaisir au volant

La nouvelle Swift est extrêmement maniable et on prend beaucoup de plaisir avec elle, notamment lorsqu’elle est équipée du moteur 1 litre de 111 chevaux couplé à une vraie boîte automatique, qui fait démarrer la voiture au quart de tour. Pour cette version Pack, on atteint 18.500 €, avec une entrée de gamme qui commence à 13.000 €.

S0-essai-video-toyota-swift-2017-une-bonne-cuvee-399656

La Swift est aussi disponible en version Micro Hybride qui vient assister le moteur thermique au démarrage ou dans les phases d’accélération, ce qui permet d’abaisser la consommation de carburant d’un litre aux 100 kilomètres en moyenne, c’est toujours bon à prendre. Il y a encore une autre version, baptisée All Grip, qui permet de disposer de 4 roues motrices. Un système de transmission intégrale qui gère tout seul le couple en fonction de l’adhérence. A bord, la Swift récupère un grand écran tactile, à l’image de ses principales concurrentes, les système de sécurité sont là, même le freinage automatique d’urgence.

 

Notez encore que la petite Japonaise, à qui on reproche souvent son côté austère, joue cette fois sur la personnalisation. Vous pouvez ainsi mettre une touche de couleur sur la planche de bord ou encore choisir une teinte de toit qui vient contraster celle choisie pour la carrosserie.

Christophe Dameron

 

Nouvelle Swift à partir de 10 990 €*, Plus moderne que … – Suzuki

Laisser un commentaire